Accueil Société

Le carnet de bord de l’urgentiste: «On peut enfin se reposer, sans culpabilité»

Deux fois par semaine, dans « Le Soir », un membre du corps médical revient sur sa journée de lutte contre le coronavirus. Alexandre Ghuysen, chef de service associé aux Urgences du CHU de Liège, raconte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

« On reprend nos activités normales et cela fait du bien aux troupes. Parfois, c’est même cocasse. Aux urgences, il arrive que l’on reçoive des patients psychiatriques. Aujourd’hui, deux se sont présentés. Et c’est souvent une situation difficile à gérer avec du bruit, la police qui doit intervenir, etc. Mais on s’est tous dit que cela commençait à ressembler aux urgences qu’on avait l’habitude de connaître.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs