Accueil Société

Un Ucclois au cœur du Kazakhgate français

Guy Vanden Berghe, un retraité belge, a versé près d’un million d’euros de commissions à des politiques français, sur ordre de l’avocate de Patokh Chodiev.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Parfois, les journalistes manquent un peu d’imagination. Différentes affaires au parfum de scandale finissent donc par porter le même nom. Comme les Kazakhgate « 1 » et « 2 ». Si, à l’origine, ce terme désignait l’affaire des rétrocommissions de Tractebel au Kazakhstan, il a été remis au goût du jour pour désigner l’affaire des 45 hélicoptères vendus par la France au Kazakhstan en 2011, sous Nicolas Sarkozy : afin que cette vente ait lieu, des proches du président Sarkozy auraient fait pression pour que Patokh Chodiev, proche du président kazakh, bénéficie d’une transaction pénale en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs