Accueil Société

Maisons de repos: le défi de la vaccination ne sera pas que logistique

À l’instar de la population, des réticences existent aussi au sein des résidents mais surtout au sein du personnel soignant. Pour beaucoup la réussite du plan reposera sur la communication voire… l’obligation.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 5 min

Une priorité. Les maisons de repos, c’est certain, ne peuvent plus passer sous le radar des autorités sous peine de transformer l’épidémie en un véritable drame humanitaire. Trop de contaminés, trop d’hospitalisés, trop de décès. La première vague a été une catastrophe : plus de 6000 résidents sont décédés du covid-19, soit près de 70 % du total des décès enregistrés en Belgique. La deuxième vague est, elle une déferlante. Les chiffres totaux de contaminations dans les maisons de repos ne sont pas connus mais de l’avis des professionnels, le virus semble cette fois encore plus contagieux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, dimanche 6 décembre 2020, 19:17

    Je me suis fait vacciner contre la grippe, mais il me semble qu'on peut "pardonner" les réfractaires à cette vaccination, vu sa relativement faible "efficience". (En plus, cette année, le port du masque réduit le risque de grippe!) En revanche, je trouverais assez indécent de la part du personnel soignant (surtout celui des maisons de repos!) de refuser la vaccination anti-coronavirus... malgré la persistance actuelle d'un certain flou sur les effets secondaires. Les "réfractaires" devraient demander de changer d'affectation. Au strict minimum, il me paraît évident qu'ils devraient à tout le moins être obligés de continuer à respecter scrupuleusement les mesures d'hygiène tant que la pandémie n'aura pas disparu, avec renvoi immédiat pour faute grave en cas de manquement. (Ils seraient donc partis pour au moins la fin 2021, si pas largement au-delà... mais cela serait leur choix.)

  • Posté par Martin Roland, vendredi 4 décembre 2020, 20:13

    Quelle est l'alternative au vaccin pour en finir avec ce cauchemar ???

  • Posté par Propronet Juste, vendredi 4 décembre 2020, 19:15

    Que le politique montre l’exemple. Tous les ministres doivent être obligés de recevoir le vaccin en premier lieu et tout cela devant témoins ( et même télévisé).

  • Posté par Raspe Eric, samedi 5 décembre 2020, 9:26

    Encore une idée géniale de Selim Hitte.

  • Posté par Martin Roland, vendredi 4 décembre 2020, 20:28

    N'importe quoi. Complotiste ? Covidiot ? Soit vous faites confiance aux scientifiques (qui pourraient un jour, je ne vous le souhaite pas, vous soigner contre une autre plaie comme le cancer avec des médicaments aux effets secondaires "dégueu", et ce, rien que pour une rémission), ou alors vous vous rendez utile en permettant pour la nième x de valider de théorie de la sélection naturelle développée par Darwin.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs