Taxe kilométrique: «La Wallonie et la Flandre doivent engager le dialogue avec Bruxelles»

Taxe kilométrique: «La Wallonie et la Flandre doivent engager le dialogue avec Bruxelles»

C’est un « appel à la raison » que veut lancer Denis Gorteman le CEO de D’Ieteren Auto, dans le brouhaha causé par la proposition bruxelloise de tarification kilométrique. Une prise de position qui se situe dans la ligne de celle exprimée dès jeudi soir par les trois organisations patronales belges (Beci, l’Union wallonne des entreprises et le Voka) : il faut introduire un prélèvement kilométrique intelligent au niveau belge. Le faire pour la seule Région bruxelloise n’a pas de sens.

« J’invite la Wallonie et la Flandre à engager le dialogue avec Bruxelles », insiste Gorteman. L’objectif de cette dernière «est louable, mais la manière est maladroite et déplorable. Cela a clairement envenimé le débat. Agir de manière unilatérale prend en otage les plus de 200.000 personnes qui se rendent chaque jour à Bruxelles pour travailler et n’ont pas d’autre choix que de s’y rendre en voiture. C’est aussi prendre un sérieux risque pour Bruxelles. »

Tous les détails dans Le Soir Plus

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous