Accueil Société

Tarification kilométrique: place aux palabres

Les Régions et le fédéral vont parler du projet de tarification kilométrique à Bruxelles. Mais on se parle déjà depuis longtemps…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Smartmove suite et certainement pas fin. Le projet bruxellois d’instaurer une tarification kilométrique intelligente sur le territoire de la Région figurera à l’ordre du jour du comité de concertation fédéral-Régions qui se tiendra le 18 décembre. C’est à la demande de Bruxelles que le point a été mis à l’agenda. Et malgré les déclarations courroucées des deux ministres MR wallons et la gêne un peu agacée d’autres responsables au Sud et au Nord du pays, aucune des deux autres Régions ne refuse d’en parler.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par cobbaert jean, dimanche 6 décembre 2020, 17:10

    Tant qu'on donnera des voitures de société à tout le monde avec gratuité de l'essence, la voiture sera évidemment préférée aux transports en commun. Et instaurer un péage n'y changera rien, puisque c'est l'entreprise qui paiera, comme c'est déjà la cas souvent pour les contraventions. Le vrai sujet c'est la voiture de société qu'il faudrait limiter drastiquement pour qu'on voit un changement. ainsi en fonction de son lieu d'habitation, on peut concevoir que l'entreprise paie le train ou le métro plutôt qu'une voiture

  • Posté par Usual Suspect, dimanche 6 décembre 2020, 15:17

    Pourquoi tant d'attaques envers les ministres Ecolo/Groen accusés de "dogmatisme", de "posture idéologique", de "dérive sectaire" voire traités de "Khmers verts" et tant détestés par leurs propres électeurs déçus ? Peut-être simplement parce qu'ils veulent faire payer leurs mesures par tous les citoyens, sans distinctions entre riches et pauvres. Et tant pis si la pilule est plus difficile à avaler par ces derniers, car s'ils sont obligés de parcourir plus de kilomètres dans leur vieille voiture polluante parce qu'ils ne peuvent se payer un logement à proximité de leur lieu de travail, c'est évidement de leur faute.

  • Posté par L'Hermite Marc, dimanche 6 décembre 2020, 14:25

    Se parler et se concerter, c'est fait depuis des années. Mais la concertation n'est qu'un enterrement, un encommissionement si elle n'est pas obligée de déboucher sur une solution consensuelle dans un laps de temps bien déterminé, ni trop long ni trop court, à défaut de quoi un autre pouvoir prend une décision après avoir pris connaissance des arguments des uns et des autres. C'est de cela que notre système fédéral est malade, de ce qu'il n'y a pas de subordination des pouvoirs les uns par rapport aux autres! Plus il y a de personnes et de pouvoirs qui se concertent, obligatoirement ou non, plus cela traîne en longueur, plus c'est l'immobilisme et moins il y a de responsables! La concertation c'est la prime à l'irresponsabilité: "c'est pas moi, c'est ma soeur...".

  • Posté par Lambert Louis, samedi 5 décembre 2020, 12:08

    Et le flicage permanent que ce système implique, personne n'en parle ! Les gens étaient horrifiés par l'appli Corona Alert qui risquait de mettre à mal la vie privée mais ici, nous serons suivis en permanence dans TOUS nos déplacements ! Si on ajoute les compteurs "intelligents" qui vont nous fliquer dans la manière dont nous vivons et consommons dans nos maisons, c'est véritablement Big Brother que les khmers verts sont en train de mettre en place, une surveillance électronique permanente que même la Chine n'a pas encore installée !

  • Posté par Formisani Serge, samedi 5 décembre 2020, 11:50

    Méconnaissance au sujet de Singapour : limitation drastique du nombre de véhicules autorisés sur les routes, avec enchère pour la licence d'autorisation d'achat et limitée dans le temps, taxation équivalente au prix du véhicule etc... vu la dimension du territoire. Rien à voir avec un navetteur venant d'une zone rurale pour rejoindre son entreprise à Bruxelles. Londres : 12 millions d'habitants, réseau dense train, bus, métro s'étendant en grande périphérie ! Bruxelles : ville d'importance comparable à Lyon

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs