Accueil Société

Coronavirus: «Les politiciens n’ont pas pensé aux colocataires, car eux vivent en famille»

Six colocataires nous ont raconté 9 mois passés à composer avec un système de règles qu’ils jugent inadapté à leur mode de vie. Une parenthèse marquée par la solidarité, la frustration, la perte d’un logement et quelques maux de crâne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 7 min

Ils tirent sur la corde de leur vingtaine ou ont déjà sauté dans le tourbillon de leur trentaine. Ils sont Français, Belges ou Italiens, ont un diplôme du supérieur, travaillent dans l’associatif, la recherche et le secteur des services, ou vivotent sur leur chômage. Ils s’appellent Manuel, Octavio, Camille, Charlotte, Marceline et Gilles (*), et comme beaucoup de Bruxellois partageant leur profil socio-économique, ils vivent en colocation – dans la capitale, un bien immobilier sur 10 est concerné par une cohabitation de ce type. Par choix, c’est certain. Ceux-là s’adorent autant qu’ils aiment s’envoyer de grosses vannes à la figure. Par nécessité, aussi, le marché bruxellois du logement étant ce qu’il est. Leur récit de confinement ne vaut sans doute pas plus qu’un autre, pourtant il illustre les réalités d’un mode de vie peu évoqué dans les grands-messes des CNS et des Comités de concertation. Durant 9 mois, leur quotidien a été chamboulé, comme celui de tout le monde.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Ponsard André, dimanche 6 décembre 2020, 8:47

    trop compliqué a comprendre pour nos politicars il faut s'occuper des taxes pour cela ils sont compétents

  • Posté par Trevisan Lucio, dimanche 6 décembre 2020, 1:02

    Je me demande ce qu'ils font de leurs points panda ? ils les accumulent et après ? ;))

  • Posté par Carre Stany, samedi 5 décembre 2020, 23:58

    Enfin un article dans ce journal qui reflète beaucoup mieux la réalité!

Aussi en Société

Prisons: un rapport pointe la dureté des cachots belges

Dans une étude fouillée, le Conseil central de surveillance pénitentiaire décrit les cellules de punition au sein des établissements pénitentiaires. Certaines sont loin des balises édictées par l’arrêté royal de 2019.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs