Accueil Société

Fermé et sans perspective, le monde du cinéma en a ras le bol

Depuis le dernier Comité de concertation, distributeurs et exploitants de cinéma sont en colère. Pas un mot sur le secteur. Et aucune date de réouverture en vue. Alors qu’on pourra aller au cinéma à Noël dans nos pays voisins.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 5 min

Incompréhension, exaspération et ras-le-bol. Mauvais film. Mauvais scénario. Pas de mise en scène ! Y a-t-il un réalisateur dans la salle ?! Depuis le dernier Comité de concertation qui a permis la réouverture des commerces non essentiels, des piscines et des musées – et ce dernier point, à la surprise générale, dont celle du secteur –, distributeurs et exploitants de cinéma, totalement ignorés, oubliés, se demandent ce qu’ils sont. Ni essentiels ni non essentiels apparemment… Face à un gouvernement fédéral qui ne prononce pas le mot « culture », la colère monte. Une carte blanche, diffusée dans les grands médias, se prépare, une pétition citoyenne mêlant grands noms du milieu cinématographique belge également, pour rappeler que la culture n’est pas un luxe mais d’évidence une nécessité intellectuelle, psychologique, économique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , mardi 8 décembre 2020, 8:54

    Cinéma trop cher distribuant de la bouze d action principalement américaine ou du fumier de comédie française... vous ne pouvez pas appeler celà de la culture. Alors oui, c est triste pour quelques cinémas indépendants qui proposent des films de qualités. Mais UGC et compagnie, personne ne les pleurera

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 5 décembre 2020, 2:37

    Presque tout est incompréhensible dans ce pays, et de plus en plus.

  • Posté par Meersman Olivier, dimanche 6 décembre 2020, 0:46

    Trop de prudence n'a jamais tué...

  • Posté par Meersman Olivier, dimanche 6 décembre 2020, 0:46

    Trop de prudence n'a jamais tué...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs