«C’est ce que je craignais»: près d’un flamand sur 5 logera chez quelqu’un d’autre pour fêter le Nouvel an

«C’est ce que je craignais»: près d’un flamand sur 5 logera chez quelqu’un d’autre pour fêter le Nouvel an

Maintenir le couvre-feu à minuit la veille du Nouvel An semble contre-productif, rapporte Het Laatste Nieuws. Parce que chacun doit être chez lui avant minuit (en Flandre), près d'un Flamand sur cinq prévoit de passer la nuit ailleurs ou d’accueillir quelqu’un chez lui. "C'est ce que je craignais", répond à nos confrères le virologue Steven Van Gucht (Sciensano).

Une enquête menée par Het Laatste Nieuws, VTM Nieuws et iVOX montre que 16,1 % des Flamands n'ont pas l'intention de respecter strictement le couvre-feu le soir du Nouvel An. Tandis que 18,5 % des personnes interrogées déclarent qu'elles loger chez quelqu’un simplement en raison du couvre-feu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous