Accueil Société

Les Etats-Unis offrent leur savoir-faire

Un mois avant les attentats de Bruxelles, le FBI suggérait de consolider le dispositif anti-terroriste belge.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La rencontre n’était pas vraiment secrète, mais les détails révélés par le New York Times en disent long sur les préoccupations contre-terroristes américaines : un mois avant les attentats de Bruxelles, une équipe mixte du FBI, du département d’Etat et du «  Homeland Security  » (sécurité intérieure) s’est rendue à Bruxelles pour deux jours d’entretiens avec leurs homologues belges. Entre les murs de l’ambassade des Etats-Unis, boulevard du Régent, les 23 et 24 février, la demi-douzaine d’agents spéciaux américains voulait inciter ses interlocuteurs à renforcer la surveillance aux frontières et étoffer l’arsenal judiciaire, face à la menace des «  combattants étrangers  », djihadistes, de retour de Syrie. Il ne s’agissait pas, précise le quotidien, de «  fournir des renseignements sur les suspects agissant pour le compte du (groupe) Etat Islamique

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs