Accueil Belgique Politique

On reparlera de l’assouplissement des mesures le 18 décembre: le MR pavoise, les partenaires moins

Frank Vandenbroucke ne croit pas un instant à un assouplissement des mesures (coiffeurs, bulle de Noël), mais explique que l’on évaluera la situation en comité de concertation le 18 décembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Rien n’y fait, le MR ne lâche pas. Ni la communication en chœur du Premier ministre et du ministre de la Santé jeudi à la Chambre en séance plénière, où les deux avaient exclu de tenir un nouveau comité de concertation voué au déconfinement avant Noël et réitéré leur message de prudence extrême au moins jusqu’à mi-janvier ; ni l’intervention du Premier ministre ce soir-là à « Jeudi en prime » (RTBF), où il avait, s’il le fallait, refermé les portes déjà fermées ; ni l’interview d’Egbert Lachaert, président du VLD, parti du Premier, samedi matin, dans nos colonnes et celles de « Het Laatste Nieuws », sans ambiguïté à propos d’un (in)vraisemblable assouplissement des mesures pour ce qui concerne les métiers de contact et la bulle de Noël...

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

113 Commentaires

  • Posté par cordier laurent, lundi 7 décembre 2020, 22:34

    Le MR joue un jeu extrêmement dangereux. Les hommes qui le représentent devraient subir les conséquences de ce qu'ils demandent. S'ils poussent à un assouplissement des règles en vue de gagner des voix en ignorant volontairement les risques, ils devraient pouvoir être poursuivis pour homicide involontaire. On ne joue pas impunément avec la vie des citoyens pour gonfler sa popularité. C'est indigne d'un gouvernant qui se respecte.

  • Posté par Sabbe Pierre, mardi 8 décembre 2020, 10:28

    EXACTEMENT !

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , lundi 7 décembre 2020, 19:06

    Le MR = Mouvement Réprobateur en quête permanente et à tout prix de potentiels gains électoraux sans craindre le moins du monde le discrédit... Ce parti s'égare, sans ligne de conduite, on dirait même sans valeurs. L'objectif essentiel c'est 30% en Wallonie. Il n'y a plus d'homme d'État au MR. Que des politicards de pacotille calculant, soupesant, évaluant un pt'it gain par ci, un pt'it gain par là. On y navigue à vue au gré des circonstances. Face à eux, des partis au gouvernement qui en dépit de leurs divergences idéologiques font front pour mener à bien cette bataille. Bravo messieurs Vandenbroeck, De Croo and co. Vous faites honneur à la politique n'en déplaise au Grand Vizir anversois, tapi dans l'ombre et qui attend la moindre occasion pour miner ce gouvernement.

  • Posté par Flahaux Jean-pierre , lundi 7 décembre 2020, 18:55

    Bouchez, Jeholet,Ducarme jouent aux populistes et suscitent de faux espoirs aux citoyens. Ils rendent la lecture des décisions prises,par eux également, totalement illisible. Il faut rendre le citoyen responsables, bien! Commençons par les politiques.

  • Posté par Flahaux Jean-pierre , lundi 7 décembre 2020, 18:54

    Bouchez, Jeholet,Ducarme jouent aux populistes et suscitent de faux espoirs aux citoyens. Ils rendent la lecture des décisions prises,par eux également, totalement illisible. Il faut rendre le citoyen responsables, bien! Commençons par les politiques.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Coronavirus: mini-guerre scolaire en vue sur les mesures

Comme attendu, l’école est fortement perturbée par le variant omicron. Entre ceux qui veulent encore assouplir et ceux qui jugent que cela serait irresponsable, la tension est palpable. Une réunion conjointe des ministres de la Santé et de l’Enseignement est annoncée pour mercredi.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs