Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

La législation sur la pêche devrait évoluer au printemps 2021

Sur proposition du ministre Willy Borsus, le gouvernement a décidé d’apporter une série de modifications, ajouts et actualisations à la législation actuelle sur la pêche. La Semois devrait être le premier sous-bassin régi par un plan de gestion piscicole spécifique, dès 2022.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

La pêche touche de près 65.000 personnes en Wallonie, et le confinement a eu un effet multiplicateur puisqu’ils seraient près de 80.000 à avoir touché de la canne à pêche ces derniers mois, le grand air et le calme au naturel étant semble-t-il de bons remèdes au confinement.

Ceci dit, cela faisait un moment que certaines associations de pêcheurs souhaitaient des adaptations à la législation actuelle. Un premier pas vient d’être franchi après un travail de concertation de plusieurs mois avec les différents acteurs du secteur. Le ministre Willy Borsus vient en tout cas d’avancer en proposant un nouveau texte législatif relatif à la pêche fluviale, à la gestion piscicole et aux structures halieutiques, texte qui va suivre le circuit classique, soit une première et deuxième lecture à la Chambre, et d’éventuels recours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LAURENT Christian, lundi 7 décembre 2020, 21:49

    "soit une première et deuxième lecture à la Chambre," Ce n'est pas la chambre, c'est le parlement wallon!!

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs