Accueil Société Régions Liège

Province de Liège: reprise des interventions chirurgicales essentielles non-urgentes

Le CHR de la Citadelle insiste toutefois sur le fait que « la situation reste toujours très tendue aux soins intensifs ».

Temps de lecture: 3 min

En raison de l’amélioration de la situation sanitaire, bien que les chiffres actuels semblent stagner, les interventions chirurgicales essentielles jugées non-urgentes reprennent progressivement au sein des hôpitaux liégeois.

« Cette reprise doit s’effectuer progressivement car les unités de soins intensifs sont encore fortement remplies. En outre, elle doit s’accompagner de la fermeture de salles Covid où se trouve une grande partie du personnel issu du bloc opératoire », précise Jean-Louis Pepin, directeur médical au CHR de la Citadelle où, sur les sept salles Covid ouvertes durant la deuxième vague de la pandémie de Covid-19, trois sont encore en activité.

La reprise des interventions chirurgicales non-urgentes mais essentielles sur le plan fonctionnel concerne l’ensemble des spécialités couvertes au sein de l’hôpital. « Il s’agit par exemple d’une cataracte, d’une opération du genou, de chirurgie de la main… Tout type d’opération qui ne suppose pas de passage par les soins intensifs en aval, comme cela peut être le cas pour des opérations plus lourdes, par exemple une intervention à cœur ouvert », souligne Jérôme Bonhomme, gestionnaire des quartiers opératoires.

« La situation reste toujours très tendue »

Le CHR de la Citadelle insiste toutefois sur le fait que « la situation reste toujours très tendue aux soins intensifs ». Sur les 88 patients atteints de Covid-19 encore hospitalisés, contre 170 au pic de la deuxième vague, 26 patients sont aux soins intensifs, contre 38 à la mi-novembre. « La baisse des cas est donc beaucoup moins rapide en unités de soins intensifs », relève-t-on.

Au CHU de Liège et au CHC, les interventions chirurgicales essentielles et non-urgentes ont également repris.

À la clinique du MontLégia, huit salles d’opération sur seize sont opérationnelles. « Il n’y a plus de patients Covid en salle de réveil. Nous gardons bien entendu la possibilité d’y libérer des lits en cas de nouvelle flambée de l’épidémie », précise-t-on pour le Groupe santé CHC, qui dénombre encore à ce jour 60 patients Covid-19, dont 27 aux soins intensifs. La majorité d’entre eux se trouvant à la clinique du MontLégia, soit 40 patients, dont 21 aux soins intensifs.

Au CHU de Liège, on dénombre 65 patients Covid hospitalisés, dont 15 aux soins intensifs. « On ne compte plus de cas positif à Esneux (NDLR : site Ourthe-Amblève), au CNRF (NDLR : Centre Neurologique et de Réadaptation fonctionnelle de Fraiture), ni au Home de Seny », précise-t-on au CHU.

Les patients concernés par une intervention sont contactés par l’hôpital. Un test PCR (nasopharyngé) est à réaliser dans les 72 heures précédant l’intervention afin de s’assurer que le patient n’est pas porteur du virus.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo