Accueil Monde Europe

Coronavirus: une Nord-Irlandaise de 90 ans reçoit le premier vaccin Pfizer

La majorité de la population britannique devra toutefois attendre 2021, priorité étant donné aux résidents et personnel des maisons de retraite, suivis ensuite par les soignants et les plus de 80 ans.

Temps de lecture: 2 min

Le Royaume-Uni a lancé sa campagne de vaccination contre la Covid-19, la première dans un pays occidental, peut-on lire mardi dans la presse britannique. La première personne au monde à avoir reçu une injection de l’alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, en dehors des étapes de recherche, est Margaret Keenan, une femme âgée de 90 ans d’Irlande du Nord.

Une vaccination qui a lieu près d’une semaine après le feu vert donné à son déploiement dans le pays le plus endeuillé d’Europe avec près de 61.500 morts.

Les caméras de télévision ont montré la nonagénaire, en train de recevoir la piqûre, assise dans son fauteuil et échangeant paisiblement avec l’infirmière. Elle a expliqué se sentir « si privilégiée » d’obtenir cette injection à l’hôpital universitaire de Coventry, dans le centre de l’Angleterre.

La majorité de la population britannique devra toutefois attendre 2021, priorité étant donné aux résidents et personnel des maisons de retraite, suivis ensuite par les soignants et les plus de 80 ans.

La distribution du vaccin sera « un marathon et pas un sprint », a prévenu le directeur médical du service public de santé (NHS) Stephen Powis.

Des centres de vaccination ont été mis en place à divers endroits au Royaume-Uni où les plus de 80 ans et le personnel des soins de santé peuvent se faire vacciner.

Le Royaume-Uni a été le premier pays à donner son feu vert au vaccin de Pfizer/BioNTech. L’Agence européenne du médicament devrait rendre un avis sur ce vaccin d’ici fin décembre, tandis que le Canada pourrait commencer dès la semaine prochaine à vacciner sa population.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Chevalier , mardi 8 décembre 2020, 16:49

    Je suis pour ce vaccin et je me ferai vacciner dès que je peux. J'espère juste qu'il sera efficace dans la durée, car on manque sans doute de recul pour en être sûr. Mais je n'arrive pas à comprendre pourquoi la priorité est donnée aux personnes les plus âgées. Dans une société normalement constituée, on protège d'abord sa jeunesse. Vacciner d'abord les plus jeunes aurait une effet beaucoup plus rapide pour ralentir la circulation du virus et permettre à tout le monde de reprendre une vie normale. Bien sûr, la mortalité des personnes âgées ne diminuerait pas tout de suite mais indirectement car le virus circulera moins. Mais mourir à 85 ans , c'est quand même plus ou moins dans l'ordre des choses, me semble-t-il.

  • Posté par massacry olivier, mercredi 9 décembre 2020, 0:08

    Si l'on choisi de vacciner en priorité les personnes âgées , puis le personnel soignant et les autres personnes à risques c'est d'abord et avant tout pour désengorger les hôpitaux et infrastructures sanitaires, afin qu'iis puissent fonctionner normalement. Et puis peut-être qu'on leur doit ça à nos vieux, ils ont déjà bien souffert lors de la première vague. Et puis et surtout, si le vaccin peut prévenir de la maladie, un doute subsiste concernant son effet anti-contamination, et dans ce cas vacciner la jeunesse serait assez inutile.

  • Posté par Pelgrims Alain, mardi 8 décembre 2020, 14:35

    avec un vaccin de fabrication belge !

  • Posté par Joris Michel, mardi 8 décembre 2020, 13:20

    Je suis pro-vaccin, mais toujours aucune publication scientifique pour ce vaccin. Que se passe-t-il?

  • Posté par Stephane Malec, mardi 8 décembre 2020, 12:47

    De toutes façon c est la seule façon de s'en sortir ou alors selection naturelle. Ce n'est pasndes lockdown qui protège sur la durée nintue un virus

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs