Accueil Monde Union européenne

Vaccins: la pique d’Alexander De Croo à Boris Johnson

Le Royaume-Uni a lancé sa campagne de vaccination contre la Covid-19, la première dans un pays occidental, après avoir été le premier à donner son feu vert au vaccin Pfizer/BionTech.

Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre belge Alexander De Croo (Open-VLD) n’a pas résisté à la tentation de rappeler à son homologue britannique Boris Johnson que les premiers vaccins contre la Covid-19 administrés ce mardi au Royaume-Uni avaient été produits en Europe.

«Made in Europe»

«Merci à notre système national de santé, à tous les scientifiques qui ont travaillé si dur pour développer ce vaccin, à tous les volontaires - et à tous ceux qui suivent les règles pour se protéger mutuellement», s’était félicité le Britannique en matinée, sur Twitter.

«Made in Europe», lui a laconiquement répondu Alexander De Croo, en illustrant son tweet d’un drapeau de l’Union européenne, avec laquelle ferraille toujours le chantre du Brexit.

Le vaccin en question a en effet été développé par l’alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech et une bonne partie de sa production réalisée en Belgique.

Autorisation fin du mois pour l’UE

Le Royaume-Uni a lancé sa campagne de vaccination contre la Covid-19, la première dans un pays occidental, après avoir été le premier à donner son feu vert au vaccin Pfizer/BionTech. L’Agence européenne du médicament devrait rendre un avis sur ce vaccin d’ici fin décembre, tandis que le Canada pourrait commencer dès la semaine prochaine à vacciner sa population.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Rambeaux Paul, mardi 8 décembre 2020, 20:57

    Il faudrait tout de même rappeler que primo, la GB est toujours soumise aux lois européennes, jusqu'au 31/12. Ils ont choisi d'utiliser une possibilité de la législation européenne d'opter pour une procédure d'urgence. Les autres pays ont choisi le processus normal et de prendre le temps nécessaire pour analyser. Johnson a choisi la pub, pour valider son Brexit qui va lui coûter tellement cher qu'il tente de rattraper le coup par un nationalisme un peu médiocre (comme tous les nationalismes).

  • Posté par Mente Daniel, mardi 8 décembre 2020, 17:05

    Made in Europe . . . en fait Boris se hâte de faire vacciner au plus vite ses concitoyens, car les vaccins (fabriqués sur le continent) seront plus chers après le BREXIT. Ah ! ah! ah! De même nous pourrions dire que les "lenteurs" européennes pourraient permettre d'attendre d'éventuels effets pervers de la vaccination si vite mise au point de se révéler. Intelligence européenne?

  • Posté par deH P, mardi 8 décembre 2020, 16:26

    Dans l'autorisation de l'utilisation du vaccin Pfizer, retard Européen par rapport au Royaume-Uni et (depuis aujourd'hui) par rapport aux Américains. Prochain épisode de la saga : retard Européen dans la vaccination à grande échelle?

  • Posté par De Ronde Michel, mardi 8 décembre 2020, 16:15

    Les « Européens » seront vaccinés plus tard. Ce retard est-il aussi « Made in Europe » ?

  • Posté par Naeije Robert, mardi 8 décembre 2020, 15:02

    Subtil? Non. Incompétent et peut être populiste.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs