Accueil Culture Cinéma

«L’avenir»: Mia Hansen-Løve croit en un futur radieux

Avec son cinquième film, « L’avenir », Ours d’argent de la meilleure réalisatrice à la Berlinale 2016, Mia Hansen-Løve signe un subtil et délicat portrait de femme mûre. Du sur-mesure pour Isabelle Huppert jouant admirablement la force et la fragilité de ce personnage d’intellectuelle obligée de réinventer sa vie

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

D’abord comédienne sous le regard bienveillant de son futur compagnon Olivier Assayas (Fin août, début septembre, Les destinées sentimentales) et ensuite critique pour Les cahiers du cinéma, Mia Hansen-Løve fait ses débuts derrière la caméra avec Tout est pardonné (2006). Dix ans et quatre films plus tard, elle obtient la consécration internationale au festival de Berlin en février dernier avec L’avenir, un joli portrait d’une femme d’âge mûr confrontée à la séparation et à la mort de sa mère possessive.

Comment est né « L’avenir » ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs