Accueil Culture Cinéma

La sortie ciné: «L’avenir», quand Isabelle Huppert réinvente sa vie

De Mia Hansen-Løve, avec Isabelle Huppert, Roman Kolinka, Edith Scob, André Marcon, 100 mn. ★★★

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Les histoires de Mia Hansen-Løve (Tout est pardonné, Le père de mes enfants, Eden, Un amour de jeunesse) ne finissent pas nécessairement bien. Et on aime ça car la jeune réalisatrice refuse ainsi les facilités et impose intelligemment l’essentiel de son cinéma dans les trajectoires de l’âme et l’accomplissement des destins avec des personnages qui lisent, vont au cinéma, citent Platon ou Heidegger, dialoguent avec des œuvres qui les nourrissent. Parce que, chez Mia Hansen-Løve, l’art fait partie de la vie des gens. Pour son cinquième long-métrage, elle va plus loin encore dans cette affirmation. Elle signe le subtil portrait d’une prof de philo parisienne d’âge mûr subitement confrontée à la rupture de son couple et à la mort de sa mère possessive. Comment Nathalie va-t-elle réagir ? Que va-t-elle faire de sa vie ? Le schéma classique nous emmènerait dans un drame déprimant. Mia Hansen-Løve préfère entremêler l’ironie et la mélancolie avec une humanité bouleversante.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs