Accueil Monde Europe

Italie: le gouvernement Conte en suspens face à la réforme du MES

Le vote au Parlement sur le Mécanisme européen de stabilité représente un test de la solidité de l’exécutif et de son élan européiste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est désormais avec une brutalité récurrente que l’exécutif de Giuseppe Conte réalise que la haute politique n’est parfois qu’une question mathématique. Au cours de la consultation du Parlement, qui commence au Sénat, ce mercredi, sur la réforme du Mécanisme européen de stabilité (MES), une poignée de votes pourrait, en effet, décider du sort du gouvernement italien.

Encore une fois déstabilisée par des visions diamétralement opposées, la majorité au pouvoir risque de se diviser, cette fois irrémédiablement, sur l’acceptation de la réforme du dispositif européen de gestion des crises financières, récemment adoptée par l’Eurogroupe. Une faille politique qui renvoie à celle traversant l’opinion publique nationale, tout à la fois europhile et europhobe, angoissée par l’idée de consolider, par l’acceptation de la réforme, le « caractère technocratique et invasif » de l’Union européenne dans l’hypothèse d’un éventuel redressement économique de la péninsule.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs