Accueil Monde France

Gala, légion d’honneur: quand Macron dissimule les honneurs qu’il réserve à Sissi

L’émission « Quotidien » de Yann Barthès a mis au jour les incroyables marques d’honneur octroyées ces jours-ci à Paris au dictateur égyptien Sissi. Des privilèges que l’Élysée a tenté de dissimuler à la presse française…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Qui croirait que la visite d’État offerte par Emmanuel Macron au président égyptien Abdelfattah al-Sissi suscite quelque gêne auprès de celui qui l’a lancée ? Le (normalement bien flamboyant) président de la république française en personne n’a évidemment pas pu cacher la visite du pire dictateur que l’Égypte ait connu depuis son indépendance. Les deux hommes ont d’ailleurs donné une conférence de presse, lundi, au cours de laquelle ledit Macron avait admis des « désaccords » avec son hôte sur la question des droits de l’homme, non sans ajouter qu’il ne conditionnerait pourtant pas la coopération en matière de défense ou économique à la résolution de ces désaccords. Non, l’embarras s’est plutôt vu en soirée, le même jour, et c’est grâce à l’émission de Yann BarthèsQuotidien, sur TMC, que d’incroyables images ont pu être révélées ce 8 décembre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 10 décembre 2020, 16:47

    "VIVONS HEUREUX - VIVONS CACHES " - ENCORE des critiques - des remarques - PAS d'encouragement - Pourtant certaines personnes devraient LIRE et écouter les COMMENTAIRES des spécialistes AVANT DE juger - Le réveil et la perte de l'innocence auront lieu plus tard - VIVONS HEUREUX jusqu'à cette période - Ne RIEN SAVOIR c'est confortable - Que vouloir de plus ???

  • Posté par Bricourt Noela, mercredi 9 décembre 2020, 19:02

    On copie sur Quotidien de Barthès.

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , mercredi 9 décembre 2020, 15:26

    Macron, le roi de l'esquive et de l'ambiguïté. Cela avait commencé avec le "en même temps" de sa campagne présidentielle. Et gauche et droite disait-il... Pour aujourd'hui s'achever en "et droite et droite". Mais bon , tous ses prédécesseurs ont eu plus ou moins de crampes quand il fallait évoquer les droits humains devant les dictateurs. On se bornait à dire en conférence de presse que des "réserves avaient été exprimées quant au respect des droits de l'Homme ..." Et ensuite on passait à l'essentiel, la signature des contrats. Le mérite de Macron, et il n'est pas mince, est d'avoir par sa candidature dispensé la France de 5 ans de Fillon et son saccage social dans la fonction publique, (-250,000) notamment dans les services hospitaliers ! Et en 2022 si l'on veut éviter Le Pen il sera là à nouveau, pour autant qu'il ait le courage de tirer honnêtement un bilan de son mandat et des erreurs commises....

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mercredi 9 décembre 2020, 14:42

    Paris vaut bien une messe.

Aussi en France

France: nouvelle condamnation pour Claude Guéant

Déjà incarcéré du fait d’une précédente condamnation, l’ancien ministre de l’Intérieur et secrétaire général de l’Elysée s’est vu infliger vendredi un an de prison dont huit mois ferme, dans l’affaire des sondages de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy. Une sanction dont il va faire appel.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs