F1: Haas condamne le comportement «odieux» de son futur pilote Nikita Mazepin, mis en cause pour une vidéo inappropriée

Photonews
Photonews

Le Russe Nikita Mazepin, qui sera l’un des deux pilotes titulaires de l’écurie Haas l’an prochain en Formule 1, a présenté ses excuses après la diffusion d’une vidéo inappropriée sur le réseau social Instagram, condamnée notamment par sa future écurie.

Sur les images depuis effacées, on voit le pilote de 21 ans se filmer en train de tenter de toucher la poitrine d’une jeune femme qui ne semble pas consentante.

« Haas n’approuve pas le comportement de Nikita Mazepin dans (cette) vidéo », a réagi l’écurie américaine dans un communiqué. « Qui plus est, le simple fait que cette vidéo ait été postée sur les réseaux sociaux est odieux. Le sujet est traité en interne. »

Mazepin s’est pour sa part excusé sur Instagram, à la fois pour son « comportement inapproprié et le fait que cela ait été posté sur les réseaux sociaux. »

« En tant que pilote de F1, je dois me comporter selon un standard élevé et je reconnais avoir manqué à mes devoirs vis-à-vis de moi-même et de beaucoup de gens. Je promets d’apprendre de cela », poursuit-il.

La titularisation chez Haas de Mazepin, 5e du championnat de F2 cette année, a été annoncée la semaine dernière.

Celui-ci ne jouit pas de la meilleure des réputations à cause d’un comportement très agressif en piste. Il a également frappé un adversaire en F3 européenne en 2016, ce qui lui a valu une suspension d’une course.

Pilote « payant », le jeune homme est le fils de l’homme d’affaires Dmitry Mazepin, propriétaire du fabricant russe d’engrais minéraux Uralchem, et il est sponsorisé par l’entreprise russe Uralkali, spécialisée dans la production et la vente de potasse, dont son père est directeur non-exécutif.

Le deuxième pilote de Haas l’an prochain sera l’Allemand Mick Schumacher, qui est le fils du septuple champion du monde Michael Schumacher.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous