Accueil Culture Livres

C’est du belge: la dernière histoire de Jacques De Decker

Jacques De Decker avait écrit une belle nouvelle sur le monde des galeries. Et avait demandé à Maja Polackova de l’illustrer. Le livre vient de paraître. Jacques n’a pas pu le voir : il est décédé le 12 avril dernier.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 3 min

La jeune Suzanne est attirée par une galerie d’art du Sablon. Un jour, elle pousse la porte pour admirer les toiles. Elle s’y sent bien. La galeriste l’engage. Suzanne passe ses journées, et parfois ses soirs, assise à sa table de verre, entourée de tableaux, face à la vitre qui s’ouvre vers le spectacle de la rue, un vieux livre acheté dans une bouquinerie toujours à la main. Elle est heureuse, à contempler les amateurs d’art, le critique, la patronne, les magasins d’en face, la lingerie fine et le commerce de trains électriques, et leurs clients. Le café, aussi, où elle va le prendre, son café, quasi tous les jours, souvent avec Véronique de Sens dessus dessous, le négoce de lingerie. Et l’artiste, Octave.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs