Accueil Société

Affaire Chovanec: le comité P épingle de gros déficits de communication dans la police et au cabinet de l’Intérieur

Le comité P a rendu son rapport sur l’affaire du ressortissant slovaque décédé après une intervention policière. Les informations ont si mal circulé que la direction de la police a vécu dans l’ignorance et que les procédures d’enquête et de sanction ont tardé à être enclenchées.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Politique Temps de lecture: 6 min

Le Comité permanent de contrôle des services de police vient de rendre son rapport concernant l’affaire Chovanec. Et l’organe externe n’est pas tendre. Ni envers les services de police, ni envers le cabinet de l’Intérieur, dirigé, au moment des faits par le ministre Jan Jambon, aujourd’hui ministre-président flamand.

Cette affaire a défrayé la chronique l’été dernier, c’est le cas de le dire puisque, sans les révélations de la presse, des faits très graves n’auraient jamais été portés dans les détails à la connaissance des plus hautes autorités policières et de l’Intérieur, révèle le rapport.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par De Vriendt Catherine, jeudi 10 décembre 2020, 12:10

    Et cette policière qui fait le salut nazi qui est juste sanctionnée en ne pouvant plus aller sur le terrain. Ne devrait-elle pas être virée ? C est ça montrer l'exemple ? Quelle honte pour la police !

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 10 décembre 2020, 8:02

    Ce dossier est inquiétant. Tout comme le sont: les suggestions de supprimer les cours d'assises, de supprimer les Juges d'Instruction, le fait de prévoir que les procès soient traités par vidéo conférence sans la présence physique du prévenu, la possibilité réduite de plaider remplacée par la procédure écrite devant les Tribunaux..

  • Posté par Staquet Jean-marie, mercredi 9 décembre 2020, 22:46

    C'est ça, l'Etat de droit qu'on se permet d'enseigner à la Pologne et la Hongrie?

  • Posté par Duriau Bernard, mercredi 9 décembre 2020, 22:21

    Une fois de plus, personne n'est responsable........

  • Posté par Urbain Jean-Marie, mercredi 9 décembre 2020, 21:43

    Au final, des constats et des recommandations du comité P. Pas ou peu de sanctions.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs