Déplacements limités à 10 km: Frank Vandenbroucke recale l’idée des experts

Frank Vandenbroucke
Frank Vandenbroucke - Photo News

Les chiffres relatifs à l’épidémie de coronavirus en Belgique stagnent voire augmentent légèrement. Selon les données Telecom, les Belges se déplacent beaucoup plus qu’avant relate Sudinfo. Dès lors, certains experts ont parlé ces derniers jours d’une nouvelle restriction, celle de l’interdiction de circuler au-delà d’un périmètre par rapport à son domicile.

Certains experts ont ainsi proposé d’instaurer un périmètre de déplacement. Fin octobre, le Celeval avait déjà suggéré d’appliquer un périmètre de déplacement au gouvernement De Croo, qui ne l’avait pas retenu.

Ce jeudi en fin de journée, Frank Vandenbroucke a pourtant démenti cette information : une interdiction de se déplacer à plus de 10km « n’est pas sur la table des discussions du prochain Comité de concertation », a tweeté la porte-parole du ministre de la Santé.

L’Italie, la France et l’Irlande l’ont utilisée

Geert Molenbeghs, biostatisticien de la KULeuven et membre du Celeval, a argumenté pour Sudinfo. « On sait que la population est fâchée sur les mesures actuelles, qui sont dures, mais qu’il faut absolument respecter. Les gens doivent savoir que nous avons d’autres outils à notre disposition si besoin ». Et il cite la fameuse interdiction de circuler au-delà d’un périmètre défini à partir de son domicile. « Je ne dis pas qu’il faut imposer cette mesure, maintenant. Je dis simplement que cette arme existe et qu’on sait qu’elle peut freiner la propagation du virus ». L’Italie, la France et l’Irlande l’ont utilisée avec des résultats.

Ça peut faire baisser les chiffres de l’épidémie, c’est sûr », répond à Sudinfo l’infectiologue Yves Van Laethem (CHU Saint-Pierre). « Car diminuer les déplacements diminuera les contacts et donc les contaminations. »

« Cela aurait plus de sens de fermer d’abord les commerces non-essentiels »

Pour Catherine Linard, géographe de la santé à l’Université de Namur cela n’est pas forcément nécessaire. « Chez nous, petit pays avec une grande densité de population, ce serait moins pertinent. Cependant, si on limitait les déplacements en Belgique comme ce fut le cas il y a plusieurs mois, ce serait quand même bénéfique dans le sens où ça éviterait des grands rassemblements dans des lieux fort fréquentés, des lieux touristiques comme la Grand Place de Bruxelles », explique-t-elle à RTL-INFO.

Cependant, selon l’experte, « cela aurait plus de sens de fermer d’abord les commerces non-essentiels, pour ne pas donner de raison de sortir de chez soi, plutôt que de limiter, à ce stade, les déplacements ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous