Accueil Société

Affaire Dutroux: une amende de 21.000 euros pour avoir «écouté et enregistré» la discussion entre Michelle Martin et Jean-Denis Lejeune

En 2012, une conversation aussi douloureuse que secrète entre deux protagonistes de l’affaire Dutroux avait fuité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

La cour d’appel de Liège a tranché dans une affaire de 2012 pour laquelle une journaliste et son média étaient poursuivis. On reprochait à la première le fait d’avoir, le 16 novembre 2012, « intentionnellement écouté et enregistré, pendant sa transmission, une communication privée à laquelle elle a pris part sans le consentement de tous les participants ». Il s’agissait de 53 minutes de discussion entre les deux parties civiles, Jean-Denis Lejeune et Michelle Martin, à l’occasion d’une séance de médiation se tenant à huis clos.

La deuxième prévention concernait tant la journaliste que son média et portait sur le fait d’avoir « sciemment divulgué à une autre personne le contenu de communications privées, illégalement écoutées ou enregistrées ». Elle visait donc la rédaction et la publication d’un article portant sur cette conversation.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs