Accueil Société

Le carnet de bord de l’urgentiste: «On a dépassé le stade du fatalisme. On n’est plus dans le faux espoir»

Deux fois par semaine, dans « Le Soir », un membre du corps médical revient sur sa journée de lutte contre le coronavirus. Alexandre Ghuysen, chef de service associé aux Urgences du CHU de Liège, raconte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

« On a quand même eu l’occasion de se reposer un peu et face aux chiffres qui stagnent, on a dépassé le stade du fatalisme pour être dans le pragmatisme. On n’est plus dans le faux espoir. On sait que l’on se dirige vers une troisième vague. Ce que l’on voit actuellement, c’est, je pense, l’impact de la réouverture des écoles et les fêtes risquent de donner la même chose que Thanksgiving aux Etats-Unis. Car le mal est fait. Quand tu rouvres Ikea alors que le virus circule encore, tu ne dois pas espérer autre chose. Tout ce qu’on avait anticipé doit donc être revu. Alors qu’on opère deux ou trois patients en chirurgie cardiaque, on était prêt à augmenter le nombre, mais on a dû faire marche arrière.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Hawkins Danielle, vendredi 11 décembre 2020, 12:01

    Les commentaires ci-dessous font chaud au coeur et sont les vrais cadeaux de Noël. Merci!

  • Posté par Martin Roland, jeudi 10 décembre 2020, 21:45

    Vous êtes trop gentil: c'est un peu comme le ministre qui disait que cette seconde vague, ce n'était la faute de personne. Moi je pense que cette seconde vague et la troisième qui arrive, ce sont les covidiots qui en sont à l'origine. Pourquoi certains d'entre nous font leur possible pour respecter les recommandations prophylactiques (port du masque, lavage des mains, aération, distanciation) alors que d'autres ne respectent rien ni personne et engendrent le chaos partout: hôpitaux, économie, déprime ?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 11 décembre 2020, 8:59

    Eric, j'apprécie votre capacité à réfuter méthodiquement les commentaires régulièrement agressifs, souvent de mauvaise foi et parfois carrément délirants. En ce qui me concerne, j'essaie de m'exprimer avec courtoisie bien que je sois parfois en colère et, surtout, profondément triste, à la lecture des jean-foutres cyniques, égoïstes, qui, chez nous comme ailleurs, favorisent la transmission du Covid-19 et risquent d'influencer les hésitants.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 10 décembre 2020, 22:59

    Monsieur Roland et Madame Petitjean, merci pour vos commentaires. J'admire votre capacité à rester calme. Cela m'est impossible avec une série d'intervenants. Pour compléter le commentaire de Monsieur Roland, la décadence pointe lorsque le jugement s'efface et la responsabilité s'estompe. C'est ce que j'ai retenu de mon professeur de latin qui commentait les textes de Sénèque.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 10 décembre 2020, 22:43

    Il y a quelque chose de désespérant dans l'attitude de ceux qui ne respectent rien et qui dépensent tant d'énergie à déverser leur hargne sur les forums et les réseaux sociaux. Nous sommes tous embarqués dans cette galère et nous aurions tellement besoin de bienveillance et de la participation de tous à la lutte contre cette épidémie meurtrière.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs