Accueil Économie

SwissLeaks: avec de tels amis, «Le Monde» n’a pas besoin d’ennemis

L’éditorialiste en chef du Soir, Béatrice Delvaux, commente la polémique en France sur la divulgation de noms du SwissLeaks.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 2 min

Le cauchemar des rédacteurs en chef

? L’actionnaire qui débine publiquement la politique éditoriale d’un média, menaçant l’indépendance de l’équipe de journalistes, et donc ce qui fait leur crédibilité aux yeux de leurs lecteurs/internautes/auditeurs. C’est ce terrible malheur qui s’est abattu cette semaine sur Le Monde.

Cela aurait pourtant dû être une des plus belles semaines du quotidien. Ses journalistes ont été les leaders de la publication des « SwissLeaks », en lien avec le réseau ICIJ dont Le Soir est un membre très actif. Loués/enviés par leurs confrères, les journalistes du Monde renouaient avec la réputation d’investigateurs qui leur avait été dérobée par Mediapart.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs