Accueil Société

Vaccin Pfizer: moins de doses que prévu pour la Belgique en janvier

Pfizer a du retard dans la production. La Belgique n’aura pas l’entièreté des 600.000 doses prévues en janvier. La firme s’est engagée à rattraper son retard en février.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Début décembre, les autorités avaient indiqué que quelque 600.000 doses du vaccin de Pfizer devraient être disponibles dès janvier. Il semble que ce calendrier était trop optimiste. Selon nos informations, les entités fédérées ont été informées ce vendredi du fait que Pfizer a du retard et que les 600.000 doses seront livrées dans un laps de temps plus long. Ce chiffre ne sera atteint qu’à la fin février. Des livraisons auront bien lieu en janvier permettant le début de la campagne vaccination le 5 janvier mais elles seront moins importantes que prévu. Le retard sera rattrapé en février.

À lire aussi Le vrai ou faux: 600.000 Belges contaminés, 600.000 Belges immunisés?

Pfizer n’a pas voulu faire de commentaires et renvoie vers l’Agence fédérale du médicament qui, elle non plus, n’a pas voulu confirmer ou infirmer cette information. « On ne communique pas sur le nombre de doses qui nous seront effectivement livrées car il y a tellement d’éléments qui peuvent jouer que cela n’aurait pas de sens, explique Ann Eeckhout, porte-parole. Ce chiffre peut changer de semaine en semaine, de jour en jour. Il faut aussi rappeler que ce vaccin n’a pas encore reçu son autorisation de mise sur le marché. C’est la première étape ».

À lire aussi Coronavirus: avoir un vaccin (ou plusieurs) sera-t-il synonyme de retour à la vie normale?

Au cabinet du ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke, on indique que Pfizer avait déclaré initialement vouloir fournir 25 millions de doses pour l’Europe d’ici fin décembre mais qu’il ne sera finalement pas en mesure d’atteindre cet objectif. « Selon les promesses de la firme, ce retard sera rattrapé en grande partie – mais pas entièrement – dans le courant du mois de février ». On précise également que les informations communiquées par Pfizer « n’empêcheront pas de démarrer la phase 1a du plan de vaccination début janvier comme prévu ».

Ce retard entraînera néanmoins des modifications dans le planning de cette campagne. Initialement, il était prévu de vacciner en parallèle les maisons de repos et les hôpitaux (personnel soignant de première ligne). Il nous revient que, vu la moindre disponibilité du vaccin en janvier, la campagne de vaccination devrait d’abord se focaliser sur les maisons de repos. Les hôpitaux suivront ensuite.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

30 Commentaires

  • Posté par Gennotte Alice, samedi 12 décembre 2020, 10:43

    On doit être étonné ?

  • Posté par O Marc, samedi 12 décembre 2020, 9:17

    Une nouvelle victoire des USA sur l'UE?

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 12 décembre 2020, 9:12

    Nous connaissons tous les facteurs limitants potentiels de ce programme mais, tout de même, je me demande quelles sont les prévisions théoriques les plus optimistes que n'ont surement pas manqué de faire ceux qui le conduisent en termes de planning d'administration des doses. Dans le meilleur des cas, quand espère-t-on avoir vacciné l'ensemble de ceux qui le souhaiteront ? Parce que, en fonction des déclarations hier du ministre Maron, si on ne vaccine que 15.000 personne par mois, cette échéance est dans 4 ans !

  • Posté par Cambier Bernadette, samedi 12 décembre 2020, 8:54

    Après les: " respirateurs, masques, tests....", voici la saga des vaccins qui commence !!!! Comme ont dit à La Louvière :" ça va d'aller" !!!!!

  • Posté par Cambier Bernadette, samedi 12 décembre 2020, 8:53

    Après les: " respirateurs, masques, tests....", voici la saga des vaccins qui commence !!!! Comme ont dit à La Louvière :" Sa va d'aller" !!!!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko