Coronavirus: une enquête ouverte par la Ville de Charleroi contre un professeur de gymnastique

Photo prétexte
Photo prétexte - Sylvain Piraux

La Ville de Charleroi a ouvert une enquête contre un professeur de gymnastique intérimaire de l’école fondamentale communale des Coquelicots de Goutroux, qui n’a pas porté son masque durant les cours, a indiqué samedi Amaury De Saint Martin, inspecteur général de la Ville de Charleroi, confirmant une information de La Nouvelle Gazette. Le professeur n’a pas respecté la distanciation sociale et a aidé des élèves durant les exercices physiques.

Le professeur intérimaire a enseigné durant quatre jours au sein de l’école des Coquelicots. Il n’a pas respecté les règles en ne portant pas de masque. « Après quatre jours de présence, ce professeur ne se sentait pas très bien et a pris un certificat médical. Il a été, par la suite, testé positif au Covid-19 », a expliqué Amaury De Saint Martin.

Le PSE (services de Promotion de la Santé à l’École), avec l’aide de l’école, a lancé une analyse pour déterminer le nombre d’élèves qui ont été en contact avec l’enseignant. Des courriers ont été adressés aux parents d’élèves. La Ville de Charleroi est entrée en contact avec le professeur jeudi, apprenant que ce dernier n’a pas respecté les règles. « Une circulaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles stipule que les professeurs doivent porter le masque ou peuvent l’enlever lorsqu’ils respectent la distanciation sociale avec les élèves. Mais il s’est avéré que ce professeur n’a jamais porté le masque et a aidé des enfants à effectuer des exercices physiques lors des cours. »

Sept classes de l’école ont été mises en quarantaine. Le professeur risque une procédure disciplinaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous