Accueil Monde Union européenne

Brexit: le négociateur britannique est arrivé à Bruxelles

Les ultimes discussions, qui se sont achevées tard dans la nuit de samedi à dimanche, devaient se poursuivre dimanche matin.

Temps de lecture: 2 min

Le négociateur britannique David Frost est arrivé dans les locaux de la Commission européenne vers 08H00 GMT dimanche, jour fixé par l’Union européenne et le Royaume-Uni pour se prononcer sur le sort de la négociation post-Brexit, a constaté l’AFP.

Selon une source européenne, les ultimes discussions, qui se sont achevées tard dans la nuit de samedi à dimanche, devaient se poursuivre dimanche matin. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le Premier ministre britannique, Boris Johnson, doivent se parler dans la journée pour décider de la suite des pourparlers.

Les négociations entre l’UE et le Royaume-Uni restaient difficiles samedi soir, à la veille de l’échéance pour nouer un accord commercial post-Brexit, les Britanniques jugeant toujours « inacceptable » l’offre des Européens, vingt jours avant la rupture définitive.

Signe d’un regain de tension entre les deux partenaires, Londres a fait savoir que des navires de la Royal Navy se tenaient prêts à protéger les zones de pêche britanniques où pourraient survenir des tensions en cas d’échec des négociations.

« En l’état actuel des choses, l’offre de l’UE reste inacceptable », a fait savoir une source au gouvernement britannique dans la soirée.

Si aucun compromis n’est trouvé, le Royaume-Uni, qui a officiellement quitté l’UE le 31 janvier 2020 mais continue de respecter les règles européennes pendant une période de transition qui s’achève le 31 décembre, reprendra le contrôle total de ses eaux le 1er janvier prochain.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Fontesse Philippe, dimanche 13 décembre 2020, 13:49

    Encore une fois, on se fout de nous, il y avait un accord mais les politiciens changent d'avis et c'est encore nous qui allons payer les pots cassés. l'Europe ne nous a rien rapporter à nous citoyens au contraire, monnaie unique mais pas partout avec pour conséquence, une augmentation flagrante des marchandises et produits de tous les jours, par contre les salaires n'ont pas suivis. Abondons de certaines pièces d'où encore une augmentation des prix et arrondi toujours vers le haut même si paiement avec une carte bancaire pourtant illégal. Sans compter les ministres européens avec leurs salaires et leurs avantages encore une fois payer par nous pour quoi? Leurs profits uniquement. Quand on compte le nombre de politiciens que nous payons pour un petit pays (Wallonie, Bruxelles, Flandre, Germanophone, plus les communautés, plus à l'échelon fédéral et européen) , et aucune entente sauf quand il s'agit d'augmenter leurs salaires ou avantages.

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 13 décembre 2020, 12:06

    haaa ces zones de pêche de coquilles Saint Jacques ^^

  • Posté par GERDAY Michel, dimanche 13 décembre 2020, 10:56

    "Londres a fait savoir que des navires de la Royal Navy se tenaient prêts à protéger les zones de pêche britanniques où pourraient survenir des tensions en cas d’échec des négociations" On ne négocie pas avec des terroristes ! Good bye Boris !

  • Posté par Pacolet Fabrice, dimanche 13 décembre 2020, 10:31

    Apparemment, les Anglais sont prêts à tout pour sauver leur "Fish & Chips".

  • Posté par Spilman Marie-Anne , dimanche 13 décembre 2020, 10:16

    Quand la raison n'a plus cours, le nationalisme vient à la rescousse! Constant Depièreux

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs