Accueil Société

Grand Baromètre: 78% des Belges respecteront les règles à Noël

À en croire les répondants de notre Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL Info-VTM-Het Laatste Nieuws, rares sont ceux qui ignoreront les mesures imposées pour les fêtes. C’est que la crainte d’une troisième vague est importante dans la population.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Cela semblera peut-être difficile à croire au regard de certains témoignages dans les médias, de ce que l’on peut lire sur les réseaux sociaux ou entendre dans son entourage. Pourtant, si l’on se base sur notre Grand Baromètre Ipsos-Le Soir-RTL Info-VTM-Het Laatste Nieuws, le Belge a bien prévu de respecter scrupuleusement les règles imposées par les politiques pour fêter Noël.

On écrit « le Belge » car il y a très peu de différences selon les Régions. 80 % des Flamands, 76 % des Bruxellois et 74 % des Wallons assurent qu’ils n’inviteront au maximum qu’une personne en dehors de leur foyer le 24 ou le 25 décembre, sauf s’ils sont isolés ce qui les autorise à en inviter deux. Si on retire les « indécis », à peine un Belge sur dix devrait donc exploser sa bulle alors que c’est interdit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par D G, mardi 15 décembre 2020, 9:02

    Une quarantaine de d10 jours ? Est-ce qu'on parle de quarante jours ou d'un confinement de 10 jours ?

  • Posté par seghers emmanuel, lundi 14 décembre 2020, 13:29

    La règle d'ajouter une personne à son foyer n'a pas beaucoup de logique car si vous avez un foyer de 2 personnes (parents) et un autre foyer (enfant + conjoint). Ou bien on est strict et on dit personne ne peut venir ou bien on dit 2 foyers maximum à l'intérieur. Si l'enfant seul va voir ses parents le risque est quasi le même que si elle va avec son époux (ils vivent ensemble). Alors une fête de fin d'année c'est tout autre chose car ce type de réveillons regroupe en général des personnes qui ne connaissent que très peu les comportements à risques des autres et ce type de fêtes le risque est très élevé que cela se termine sans aucun gestes barrières entre des personnes très alcoolisées. Il faut l'éviter. Si des jeunes ne savent pas s'en passer alors qu'ils prennent des précautions et voient plus leurs parents et grands parents après pendant 2 semaines (ou bien au travers d'une fenêtre).

  • Posté par D G, mardi 15 décembre 2020, 9:01

    M. Seghers, vous feriez mieux de vous taire. Vous crachez sur les étudiants alors qu'ils subissent un stress largement supérieur au vôtre (entre les cours à distance et le spectre de TestWe qui repointe le bout de son nez, rien ne va plus et l'État n'a rien à y gagner) et qu'ils seront amenés à payer vos impôts. Ces mêmes étudiants ont peut-être payé un kot en ignorant que les cours ne seraient donnés en présentiel que pendant quelques semaines.

  • Posté par seghers emmanuel, lundi 14 décembre 2020, 13:32

    Pour les fêtes de fin d'année nos professeurs pourraient aider fortement en mettant des examens au 2 janviers. Les étudiants seront au moins en blocus. Lol

  • Posté par Mathy Arthur, lundi 14 décembre 2020, 10:40

    Et pour ceux qui ne respecteront pas les règles, d'office placement en toute fin de liste pour la vaccination et pour l'attribution de soins éventuels lorsque les hôpitaux seront surchargés.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs