Coronavirus: la fédération des commerces demande une consultation en raison du lockdown des pays voisins

Coronavirus: la fédération des commerces demande une consultation en raison du lockdown des pays voisins

Après l’annonce de la fermeture des magasins non essentiels jusqu’au 19 janvier en Allemagne, et dans l’attente d’une décision des Pays-Bas au même sujet, Comeos demande une consultation avec les autorités.

La fédération du commerce et des services s’attend à ce qu’une partie des clients allemands et néerlandais traversent la frontière dans les jours et les semaines à venir pour faire leurs achats dans notre pays.

Renfort de la police ?

« Les magasins prennent toutes les mesures de sécurité nécessaires pour contrôler le flux de clients et faire respecter les mesures d’hygiène. Mais les commerçants ne peuvent pas tout faire. Nous sommes responsables de ce qui se passe dans et devant nos magasins. Il appartient aux autorités locales et aux zones de police de surveiller l’afflux de clients dans les rues et de s’assurer que les mesures sont respectées », estime Dominique Michel, CEO de Comeos.

La fédération demande dès lors à la police d’organiser des contrôles supplémentaires si nécessaire et aux autorités communales de fournir des stewards supplémentaires pour gérer l’afflux de clients.

Comeos a souligné être « à la disposition de la ministre de l’Intérieur et demande une approche coordonnée pour les prochaines semaines afin de garantir les conditions d’achat les plus sûres à tout moment ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous