Accueil Économie

De l'usine au bras du patient: le défi logistique du vaccin en Belgique

Vu sa température de conservation, le vaccin de Pfizer nécessitera une logistique particulière. Voici comment s’organisera son acheminement jusque dans les maisons de repos et les hôpitaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

Le 5 janvier devrait marquer le coup d’envoi de l’une des plus grandes campagnes de vaccination de l’histoire belge. Le défi logistique est de taille vu le nombre de personnes à vacciner et la rapidité avec laquelle il faut agir. Celui-ci se corse davantage encore quand on sait que le premier vaccin dont on devrait disposer – celui de Pfizer-BioNTech – doit se conserver à des températures extrêmement basses – entre -70 et -80 degrés – et que la moindre rupture de la chaîne du froid peut l’endommager. Quel va être le chemin de ce vaccin des usines de Pfizer jusque dans les bras des patients ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Kairet Aurélien, lundi 21 décembre 2020, 15:06

    le PDG de Pfizer a annoncé refuser de se faire vacciner par son propre vaccin... Vous pensez vraiment que ce vaccin va être efficace ? Sa seule efficacité sera de faire un tri dans la population via divers effets secondaires...

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 15 décembre 2020, 6:57

    Phase 1B pas avant fin mars. Les régions n'ont pas encore choisi les lieux des centres de vaccinations. On rêve. Mais, ils attendent quoi? 50 000 morts ,. Pas de soins pour les autres malades non covid? L'économie à genou? Là, on est vraiment en guerre. Bien entendu que la population ne demande qu'une chose: ETRE VACCINEE. C'est le moment de montrer que nos décideurs de tous bords tirent les leçons de cette gestion catastrophique.

  • Posté par Naeije Robert, mercredi 16 décembre 2020, 12:14

    Vous avez raison. Les obscurantistes qui ne manqueront pas de vous contredire avec leurs théories de complots, 5G, OGM et autres seront, comme d'habitude les premiers dans la file

  • Posté par ... Jacques, mercredi 16 décembre 2020, 2:01

    Toute la population n'aspire pas à la vaccination ou plutôt à l'administration de cette thérapie génique. Cette dernière est expérimentale, jamais administrée à l'homme auparavant. Faites vos recherches dans des rapports médicaux (vaccins ARNmessager, à vecteur viral), auprès de médecins loin des faisceaux médiatiques. Il faut peser le risque vaccin contre le risque Covid. Cet acharnement à nous faire accepter un vaccin (quasi en nous menaçant) est plus que suspect. Le virus mute et 99,5% de la population guérit sans soucis. Véritable but : l'identité numérique et le marché des objets connectés (5G) qui, à l'orée de 2025, est sensé rapporter 1600 milliards $. La santé n'a rien à voir dans l'affaire.

  • Posté par RC Peeters, lundi 14 décembre 2020, 19:12

    La Suisse est le premier pays d'Europe à rejeter le nouveau vaccin corona de divers fournisseurs. Les raisons invoquées par Swissmedic sont qu'il y a encore trop peu de données pour justifier l'autorisation. https://cstats.de/index.php/de/covid-19/schweiz-lehnt-neuen-corona-impfstoff-zun%C3%A4chst-ab.html

Plus de commentaires

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs