Accueil Société

Coronavirus: les sept leçons pour éviter une troisième vague

Marius Gilbert et Niel Hens, les deux ex-membres du GEES, présentent au « Soir » et au « Standaard » leur débriefing des deux premières vagues. Comment en éviter une 3e ? C’est la question qui sera au cœur d’un grand débat national, organisé par « Le Soir » et « De Standaard » ce mardi 15 décembre.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

Une première vague qui a pris tout le monde de court. Une deuxième vague qui, bien que plus prévisible, a été encore plus dramatique pour les hôpitaux du pays. Et demain une troisième ? A l’approche des fêtes de fin d’année – qui effrayent les épidémiologistes –, la question est déjà sur la table. L’Allemagne durcit méchamment le ton. Les Pays-Bas referment leurs écoles et les magasins non essentiels jusqu’à la mi-janvier face à des chiffres inquiétants. Et la Belgique voit ses principaux indicateurs stagner à un niveau bien trop élevé, que ce soit le nombre de contaminations ou d’admissions à l’hôpital.

Alors qu’on n’est pas encore totalement sorti de la deuxième vague, et du reconfinement qui allait avec, voilà le spectre d’une troisième déjà bien présent. Comment l’éviter ? Ou en limiter au maximum l’impact ? C’est la question qui sera au cœur d’un grand débat national, organisé par Le Soir et De Standaard ce mardi 15 décembre

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, mardi 15 décembre 2020, 17:41

    Article intéressant, notamment par ce qu'il dit pouvoir attendre des jeunes, trop souvent blâmés (parce que plus facilement "grandes gueules????, pas sûr!)

  • Posté par Breyne Jean, mardi 15 décembre 2020, 13:25

    Et maintenant l'OMS nous dit que le vaccin ne nous dispensera pas des gestes barrière, du masque , de la distanciation sociale... d'une mutation du virus; Alors faudra encore faire preuve de beaucoup de pédagogie pour démontrer son utilité...

  • Posté par Raspe Eric, mardi 15 décembre 2020, 13:33

    Notamment qu'il permettra d'éviter les formes les plus graves de la maladie. Celles qui engorgent les hôpitaux et empêchent les soins aux autres pathologies.

  • Posté par EVERAERTS Pierre, mardi 15 décembre 2020, 11:50

    On peut dire ce qu'on veut à propos des pompiers (que nous avons élus) pour échapper à l'incendie qui fait rage, mais ne devrions-nous pas aussi nous demander pourquoi il brûle, cet incendie? https://youtu.be/lsttEN06Dcc

  • Posté par WATTEL Marc, mardi 15 décembre 2020, 11:39

    J'ai une question pour les experts : quelle est la proportion de personnes contaminées mais asymptomatiques parmi les nouveaux cas confirmés ? Quand j'examine les chiffres du jour, je constate qu'il y a en gros 200 nouvelles hospitalisations pour en gros 2000 nouveaux cas confirmés. Soit une proportion de 1 sur 10. Cela ne signifie pas que les 9 autres cas sont asymptomatiques. Une partie d'entre eux auront des symptômes, sans que leur état ne soit jugé suffisamment sévère que pour nécessiter une hospitalisation. Mais quel est l'importance de cette fraction ? Je ne trouve nulle part cette information. Question subsidiaire : quelle est la proportion de la population contaminée et asymptomatique qui est réellement détectée ? Je suppose que personne n'a de réponse claire à cette seconde question. J'ai lu quelque part que quelques 75 % des contaminés - détectés et non-détectés confondus - seraient asymptomatiques. Je n'ai aucun moyen de vérifier cette information. Mais si cela devait s'avérer exact, cela signifierait que la toute grosse majorité des personnes infectées se promèneraient et propageraient le virus en ignorant totalement qu'elles sont contaminées. Autrement dit, dans ce cas là , il serait rigoureusement impossible de se faire une idée précise de la dynamique de l'épidémie. Et donc, si cela devait s'avérer exact, la seule mesure efficace consisterait à interdire tout déplacement non-essentiel. C'est-à-dire : un confinement complet. Mais je ne sais pas si cette information est exacte. Y a-t-il un expert qui pourrait nous éclairer sur ce sujet ? Merci !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs