Accueil Société

A Bruxelles, «la crise a servi d’électrochoc» pour la sauvegarde des espaces verts

Pour le chef de la stratégie territoriale bruxelloise, la crise va permettre de remettre l’espace vert au cœur du développement urbain. Une promesse attendue au tournant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 3 min

Actuellement, pas moins de 264.000 Bruxellois vivent dans une zone dite « de carence » en espaces verts. Cela signifie platement qu’un peu moins d’un quart des habitants de la capitale résident à au moins 8 minutes à pied d’un espace vert public de plus d’un hectare. Ce constat repris dans le diagnostic rédigé par perspective.brussels (l’ex-Bureau Bruxellois de la Planification) à l’aune de la première vague du Covid résonne aujourd’hui différemment qu’il y a un an. Là où l’enjeu ne fut peut-être pas assez considéré dans le passé, « la crise a servi d’électrochoc, » promet désormais Tom Sanders, directeur de la « Stratégie territoriale » au sein de l’administration régionale, dans un entretien accordé au Soir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par codejon jose, mercredi 16 décembre 2020, 10:35

    Cela signifie platement qu’un peu moins d’un quart des habitants de la capitale résident à au moins 8 minutes à pied d’un espace vert public de plus d’un hectare. Mon Dieu quel argument de pois , 8 minutes à pied c'est bon pour la sante , ce n'est que 3 ' à vélo . Je suis vraiment étonne de cette nouvelle mode ou tout le monde veut avoir son espace vert devant sa porte .

  • Posté par Lambinet Guy, mardi 15 décembre 2020, 10:50

    c'est pour cela qu'ils ont posé de grosses pierres dans la rue des Colonies ! En plus, ils veulent diminuer la population de manière plus radicale en donnant la possibilté de se tuer en plus de la fuite vers l'extérieur de bruxelles

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, lundi 14 décembre 2020, 23:12

    Entre 'densification' et 'désertification', la région devra choisir. Mais comme les Ecolos ont déjà fait leur choix...!!

  • Posté par Bartet Guy, mardi 15 décembre 2020, 10:32

    Entre 'densification' et 'désertification', il y a cohabitation apaisée. Mais il est évidemment plus facile de crier au loup.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs