Des joueurs de Westerlo surpris dans une «lockdown party» organisée par l’un d’eux

Photonews
Photonews

Malgré les mesures sanitaires de confinement mises en place en Belgique, des « lockdown parties » continuent d’être organisées. Et il semblerait bien que certains footballeurs prennent part à ces fêtes clandestines. Le quotidien flamand Gazet van Antwerpen rapporte en effet que deux joueurs de Westerlo ont été interpellés le week-end dernier.

La police aurait débarqué dans l’appartement du milieu de terrain Tuur Dierckx, avertie par les voisins. «  Les 14 personnes présentes étaient encore en train de se faire des câlins, sans masques, quand les agents ont pénétré dans l’appartement », a expliqué le porte-parole de la police d’Anvers Willem Migom à nos confrères. « Ils ont reconnu qu’ils étaient en faute et ont quitté les lieux. » Plusieurs footballeurs étaient présents, dont deux joueurs de Westerlo. Le club de D1B a annoncé qu’il traitera l’affaire en interne et que des mesures seront prises.

«Les joueurs concernés peuvent s’attendre à une amende qui sera intégralement reversée à une oeuvre de bienfaisance», indique le communiqué. «En outre, nous allons également discuter avec eux. Nous allons trouverons ce qui ne s’est pas bien passé. Nous ne cessons de répéter les règles et faisons tout notre possible pour éviter que ces événements ne se reproduisent. ».

Westerlo n’est pas le seul club face à cette situation puisqu’une « lockdown party » aurait également pris place chez Fabrice Ondoa, gardien d’Ostende.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le club gaumais va renaître. @Belga

    Par Stéphane Marchesani

    Division 1B

    Virton, c’est une licence, un CA et…deux joueurs

  • Sami Lahssaini et Mehdi Carcela.

    Par D.S.

    Division 1B

    Tests covid falsifiés au RFC Seraing: aucun joueur positif n’a joué face au Standard

  • OE

    Par Didier Schyns

    Division 1B

    Une enquête fédérale démarre autour d’une falsification de tests Covid au RFC Seraing

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous