Coronavirus: la campagne de vaccination belge pourrait commencer avant le 5 janvier

Coronavirus: la campagne de vaccination belge pourrait commencer avant le 5 janvier
Photo News

Le groupe de travail sur les vaccins dirigé par le Dr Dirk Ramaekers examine si la campagne de vaccination belge contre la Covid-19 peut commencer plus tôt que début janvier, dans l’hypothèse où l’Agence européenne des médicaments peut effectivement approuver le vaccin Pfizer/BioNTech plus tôt que prévu, a indiqué mardi le cabinet du Vice-premier ministre sp.a Frank Vandenbroucke.

Le Premier ministre Alexander De Croo estime que le pays doit être prêt lorsque les vaccins le seront, a affirmé le porte-parole de celui-ci.

Le début de la campagne de vaccination belge est pour l’instant prévu pour le 5 janvier, à condition qu’un vaccin approuvé par l’Europe soit disponible.

L’Agence européenne des médicaments ne devrait normalement pas envisager l’approbation du vaccin de Pfizer/BioNTech avant le 29 décembre, mais elle a annoncé mardi qu’elle avancerait cette réunion au 21 décembre.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a ensuite annoncé que les premiers Européens pourraient être vaccinés avant la fin de cette année.

Sans certitude absolue, cela pourrait également avoir un impact sur la date de démarrage de la vaccination en Belgique.

À la demande du ministre de la santé Frank Vandenbroucke (SP.A), la taskforce dirigée par le Dr Dirk Ramaekers, officiellement pour « l’opérationnalisation de la stratégie de vaccination Covid-19 », examine si l’actualité européenne peut se traduire par une accélération, a-t-on indiqué au cabinet du chef de file socialiste flamand au gouvernement fédéral.

Le Premier ministre Alexander De Croo maintient que le pays doit être prêt lorsque les vaccins le seront, a réagi son porte-parole, interrogé sur ce point.

« Nous examinons, depuis la plate-forme, si nous pouvons fournir en vaccins, plus tôt, des hubs et maisons de repos qui seraient prêts, et bien sûr en concertation pour savoir ce que Pfizer peut livrer et quand, » a affirmé quant à lui le porte-parole du commissaire en charge du coronavirus Pedro Facon, sous les ailes duquel la task force de vaccination opère. Un avis sera transmis aux décideurs politiques dans les prochains jours.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous