Accueil Monde Proche-Orient

Al-Hol, en Syrie, dernière enclave du «califat»

Les forces kurdes ont définitivement perdu le contrôle sur le plus vaste camp de femmes et enfants issus du groupe Etat islamique. Pas une zone de non-droit, mais la loi de Daesh.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Sur la route poussiéreuse entre Hassaké et Al-Hol, les forces spéciales kurdes qui encadrent la délégation belge en visite en Syrie sont sur les dents. Les cagoules noires ne dissimulent pas la tension grandissante. Ni la barrière de la langue. « On peut sortir une minute pour fumer ? », demande un membre de l’équipe belge. « Hassaké… Daesh ! », prévient l’homme armé. En deux mots, tout est dit.

Ce 7 décembre, la délégation emmenée par une association de défense de victimes du terrorisme, V-Europe, avec deux députés fédéraux spécialistes de l’islamisme radical, Koen Metsu (N-VA) et Georges Dallemagne (CDH), visite le camp Al-Hol, situé au nord-est de la Syrie. Al-Hol, c’est l’angoisse des services de sécurité du monde : 63.000 personnes, majoritairement des femmes et des jeunes enfants. On dit de ce camp – et en particulier de l’annexe réservée aux femmes étrangères – qu’il est celui des ultimes disciples de « l’Etat islamique ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par GRILLO JEAN-PIERRE, mercredi 16 décembre 2020, 16:49

    Ces femmes veulent "vivre leur religion"! C'est à dire aller jusqu'au bout de leur névrose islamiste wahabite. Comme si en Europe, il n'était pas possible de vivre sa religion! Mais non, elles voudraient sans doute que non seulement elles, mais que tout le monde vive leur délire. Je trouve lamentable qu'on lave le cerveau des jeunes enfants! Je ne pense pas qu'après cette lessive, ils soient encore aptes à vivre en Occident!

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 16 décembre 2020, 11:25

    Quel ils restent où ils sont et pas la peine d aller aussi loin pour voir des petites filles voilées, faites un tour à Molenbeek ,vous ne serez pas déçus du voyage, elles de plus en plus nombreuses à être voilées de plus jeunes et les politiques le savent mais préfèrent fermer les yeux ,ou pire encore quand le délégué aux droits de l enfant Bernard Devos estime que cela relève de la sphère privée familiale et qu il plaide pour le retour des "poovres"djiadistes en Belgique avec leur marmaille

  • Posté par MORAN JOSE, mercredi 16 décembre 2020, 7:32

    La croyance et ses dérives tout au long des siècles! Quand en sera-t-on enfin débarrassé de toutes ces religions? Tout ça pour un hypothétique paradis!! L'opium du peuple quoi! Je pense plutot que aide toi et le ciel t'aidera!

  • Posté par Dupont Vincienne, mercredi 16 décembre 2020, 19:14

    Appellons religion toute pensée pour laquelle un objet imaginaire, qu'il s'agisse d'un dieu, d'un livre ou d'un projet de salut séculier est davantage sacré que la simple vie humaine. Il est dès lors évident que toutes les religions tuent et qu'importe que l'on croie en Allah, au Grand Soir des prolétaires ou au Reich de mille ans.

  • Posté par Lombard Fernande, mercredi 16 décembre 2020, 14:01

    ".. Les idéologies les plus mortifères sont anti-religieuses: Ni Hitler, ni Staline n'allaient à messe ..".. Les idéologies religieuses sont elles-mêmes très mortifères.

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs