Accueil Belgique Politique

Coronavirus: les contrôles vont se durcir, et si cela ne suffit pas, de nouvelles mesures suivront

Certains parlaient d’assouplissement pour la fin de l’année. Désormais, il est plutôt question de maintien, voire de durcissement des mesures. De sanctions et de contrôles aussi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Contrairement à ses voisins, la Belgique a pris des mesures strictes et rapides lorsque la deuxième vague s’est confirmée : fermeture des cafés et restaurants dès le 19 octobre et des commerces dits non essentiels du 2 novembre au 1er décembre, à l’exception des métiers de contact, qui restent fermés jusqu’à nouvel ordre.

Une stratégie très critiquée au moment de sa mise en place, y compris au sein même de plusieurs partis de la majorité, mais qui a porté ses fruits, permettant à la Belgique de figurer en bonne place des pays européens parvenant à contenir la pandémie. Au moment des premières mesures drastiques, le 19 octobre, le nombre de contaminations par jour s’élevait à 15.560. Lors de la réouverture des magasins, le 1er décembre, le compteur affichait 2.674 contaminations.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

96 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, dimanche 20 décembre 2020, 20:07

    Et si cela ne suffit pas avec les nouvelles mesures, un tour de vis et si cela ne marche pas , un contrôle renforcé et si malgré tout cela ne suffit pas, on copie la Chine; mais alors là vraiment. Comme on a vu à la télé début 2020. Fenêtres barricadées et nourriture jetée au dessus du mur et si cela ne suffit pas, si les policiers en ont marre de devoir tout faire...on vote à nouveau.

  • Posté par Harry Dorchy, vendredi 18 décembre 2020, 23:27

    Que certains « jeunes » remettent leur comportement égoïste incivique en cause et la pandémie s’éteindra d’autant plus vite. Analyse scientifique. 1- Les sujets asymptomatiques sont aussi contagieux, conclut une récente étude chinoise conduite à Zhejiang et publiée dans une revue « peer reviewed » (Can Respir J, sep 19, 2020 ; DOI : 10.1155/2020/2045341). Il faut les dépister. Donc, il faut tester toute la population, et non pas seulement les cas symptomatiques et les contacts directs, car la plupart des sujets porteurs asymptomatiques sont ignorés faute d’un traçage fiable et complet. Il faut recourir massivement à la sérologie IgM/IgG et pas seulement à la PCR. 2- La charge virale des patients jeunes positifs pour le SARS-CoV-2 est identique chez les sujets asymptomatiques versus symptomatiques. Une étude publiée dans une revue médicale «peer reviewed» (thorax.bmj.com/22 september 2020) conclut «Asymptomatic individuals had comparable loads of SARS-CoV-2 genes to symptomatic patients. Asymptomatic individuals with SARS-CoV-2 infection may contribute to the ongoing community spread of COVID-19, but further studies with cell culture are needed to evaluate the transmissibility of COVID-19 from asymptomatic individuals to inform a recommendation on universal personal protective equipment». L’âge médian des sujets est 25 ans. Des études pédiatriques concluent que les enfants sont aussi contagieux que les adultes. Dans Clin Inf Dis (PMID : 32761228), il est conclu : “No significant differences in SARS-CoV-2 RNA loads were seen between children and adults. Dans J Pediatr (PMID : 32827525), il est conclu : “This study reveals that children may be a potential source of contagion in the SARS-CoV-2 pandemic despite having milder disease or a lack of symptoms”. 3- Les enfants risquent aussi de graves complications dues au covid. Il n’y a pas d’impunitéDe plus en plus de syndromes Kawasaki-like apparaissent (BMJ ; doi: 10.1136/bmj.m2094). Dans Blood Advances de décembre 2020 (https://doi.org/10.1182/bloodadvances.2020003471), il est conclu : « A high proportion of tested children with SARS-CoV-2 infection had evidence of complement activation and met clinical and diagnostic criteria for thrombotic microangiopathy”. L 4- Il faut donc que les « jeunes » appliquent aussi des mesures barrières strictes, ce qui est loin d’être le cas : lockdowm parties, non port du masque par certainement plus de la moitié des adolescents qui quittent l’école, port du masque sous le nez voire sous le menton, retrait du masque pour parler, non-respect des mesures barrières par provocation avec un sentiment d’impunité égoïste, non port du masque obligatoire officiellement admis chez les moins de 12 ans (6 ans en France), etc. 5- Le non-respect des gestes barrières par tous, y compris et surtout par les jeunes, pénalise toute la population en prolongeant les vagues virales, la surmortalité, les pertes économiques et culturelles, etc. Alors qu’en Chine, en Corée du nord, etc, le covid a été jugulé en quelques mois avec reprise de toutes les activités, sans confinement. Comme la prévention est inefficace, il faut plus de contrôles et des sanctions financières réellement dissuasives.

  • Posté par Harry Dorchy, vendredi 18 décembre 2020, 23:31

    Mea culpa... en Corée du sud...

  • Posté par Derweduez Michel, vendredi 18 décembre 2020, 22:17

    Frank Vandenbroucke a déjà son billet pour rejoindre son pote en Corée du Nord.

  • Posté par jose niesten, vendredi 18 décembre 2020, 20:02

    Le dictateur - professeur - pyromane a parlé, nous sommes en Corée du Nord. Il n'a aucune empathie pour les gens juste sa gloriole.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs