Accueil Société

Dotation rabotée: le prince Laurent perd au Conseil d’État

Sa dotation avait été rabotée de 15 %.

Info « Le Soir » - Temps de lecture: 1 min

La photo avait été publiée fin juillet 2017 sur Twitter par le prince Laurent lui-même : on l’y voyait à la commémoration du 90e anniversaire de la création de l’armée populaire de libération de la Chine, à Bruxelles. Mais suite à quelques précédents, le Premier ministre d’alors, Charles Michel (MR), l’avait déjà enjoint de ne plus se rendre à ce genre d’événements auxquels le conviaient des dignitaires étrangers, sauf s’il en avait préalablement reçu l’autorisation du gouvernement.

À l’époque, le prince Laurent recevait une dotation d’environ 310.000 euros annuels ; il avait été décidé, en sanction suite à cette « affaire de l’ambassade de Chine », de raboter celle-ci de 15 % pour un an. La révision de la dotation avait été votée au Parlement en mars 2018, à l’issue d’une commission spéciale de l’Intérieur.

Le Prince avait, à l’époque, mal digéré cette sanction d’une petite cinquantaine de milliers d’euros, et il avait annoncé son intention d’introduire un recours devant le Conseil d’État. Plaidé mardi dernier, ce recours a été rejeté hier, apprend-on ce mercredi matin : aucun des moyens n’a été déclaré fondé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Lefèvre Philippe, mercredi 16 décembre 2020, 19:17

    Au 21ème siècle, encore un système féodal en Belgique ! Et certains croient qu'ils pourraient cependant être utiles à l'unité du pays? Au contraire, leurs comportements poussent les Flamands à demander l'explosion du pays.

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 16 décembre 2020, 15:42

    Vu les dures journées de labeur du prince, je comprends la décision du Conseil d'Etat !!! Et, comme certain le laisse entendre, ses fins de mois ne sont pas des plus pénibles , n'est ce pas monsieur Rouvroy !

  • Posté par Rouvroy A., mercredi 16 décembre 2020, 14:01

    Le Prince LAURENT est né dans une famille, sans liberté de choix quant à son avenir. Quelle horreur pour lui !!! je peux comprendre son attitude de révolte. Il tente de vivre "sa vie", avec toutes les erreurs que ça comporte, évidemment. Et ce n'est pas le Conseil d’État, qui ne m'inspire aucune confiance pour ce que j'en connais de certaines de ses interventions, qui va "redresser" les dérives du pouvoir, quel qu'il soit. Solidarité avec LAURENT.

  • Posté par Christian Radoux, mercredi 16 décembre 2020, 18:48

    Ben, vous pouvez toujours lui manifester cette solidarité par une obole. Pour ma part, j'ai déjà modestement contribué via mes impôts. Et il me semble avoir encore eu moins de choix que ce pauvre Laurent...

  • Posté par André LAMBERT, mercredi 16 décembre 2020, 17:04

    Laurent est un citoyen comme n'importe quel autre. C'était à lui de choisir le mode de vie qui lui convenait et d'assumer complètement ses choix sans constamment geindre, et en renonçant éventuellement à sa dotation. Par ailleurs, toutes ces dotations octroyées aux "sang bleu" sont des privilèges démesurés par rapport aux retours concrets que le pays et son peuple peut espérer. D'autre part, celles-ci sont d'autant plus aberrantes, quand on sait l'immense héritage laissé par les anciens souverains, notamment Léopold II.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko