Accueil Belgique Politique

85% des moyens belges du Fonds Brexit pour la Flandre: «Une clé de répartition indécente», pour le PS wallon

Selon une étude de l’Institut wallon d’Études, de Prospectives et de Statistiques (IWEPS) datant de 2019, un Brexit dur menacerait un peu plus de 5.000 postes en Wallonie et 21.000 en Flandre.

Temps de lecture: 2 min

Le groupe socialiste au parlement wallon s’est vivement opposé, mercredi, en marge de la séance plénière, aux déclarations de Geert Bourgeois (N-VA) selon qui la Flandre devait capter 85 % des moyens belges issus du Fonds européen d’ajustement au Brexit.

« Si nous ne contestons pas l’impact important sur la Flandre, il faudra aussi tenir compte de la Wallonie. La clé de répartition proposée est indécente », a ainsi souligné le député régional socialiste Maxime Hardy.

Selon une étude de l’Institut wallon d’Études, de Prospectives et de Statistiques (IWEPS) datant de 2019, un Brexit dur menacerait un peu plus de 5.000 postes en Wallonie et 21.000 en Flandre.

« Par ailleurs, pour compenser les pertes subies par la Flandre, Geert Bourgeois propose également de conclure certains accords commerciaux de libre-échange, comme le Mercosur ou l’Accord UE-Mexique. Or, nous nous opposons fermement à la conclusion d’accords commerciaux de ce type qui auraient un impact bien trop négatif sur le secteur agricole wallon déjà lourdement fragilisé par les impacts successifs des différents accords commerciaux », a poursuivi Maxime Hardy.

La semaine passée, le ministre-président wallon Elio Di Rupo n’avait pas dit autre chose lors de son intervention au Comité des Régions. « Je n’hésiterai pas à demander à mon parlement d’utiliser son droit de véto, comme ce fut le cas pour le CETA, si les futurs accords commerciaux avec le Royaume-Uni transgressent les lignes rouges fixées par mon gouvernement », avait-il averti.

« Mais je veux aussi mettre en exergue la nécessité de trouver un accord dans l’intérêt des régions européennes qui seront les plus proportionnellement impactées, et notamment la Flandre », avait toutefois ajouté M. Di Rupo.

Quoi qu’il en soit, « cette clé de répartition du fonds Brexit ne doit pas se faire unilatéralement sur un plateau de télévision mais de manière concertée et en tenant pleinement compte des spécificités et des réalités wallonnes », a enfin asséné Maxime Hardy.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Carton François, vendredi 18 décembre 2020, 12:58

    Je suis d'accord avec vous : ces clés de répartitions doivent être revue. Elles datent des années 60 et ne reflètent plus l'évolution démographique du pays. Aux dernières nouvelles, les flamands seraient environ 54-56% (chiffres basés sur les déclarations fiscales) : UNE FAIBLE MAJORITE !! ... qui se vit, se voit et EXIGE comme une écrasante majorité. Il est temps que les politiques et les médias re-cadrent cette image flamande trop souvent partagée par les francophones. En supposant que la différence avec la clé officielle de 60/40 soit de 5% : à combien de milliards d'€ se monte ce transfert S-N ?

  • Posté par Istasse Bernard, jeudi 17 décembre 2020, 14:01

    Di Rupo, vous connaissez ? Les flamands eux le connaissent et savent qu'avec le président de la Wallonie (69 ans et encore lui, malgré tout) les fonds quels qu'ils soient seront mal utilisés (euphémisme): gare de Mons sous Di Rupo, 350 millions d'euros soit 10 x l'estimation initiale. Un record de très mauvaise (euphémisme) gestion. Silence complet des médias: étonnant !

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 17 décembre 2020, 14:03

    Vous, vous n'avez pas regardé la RTBF hier mercredi au Soir.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, jeudi 17 décembre 2020, 12:42

    Et comme à chaque fois, ils demandent 85%, on leur rétorquera que la clé (*) "normale" de 60/40 et ils s'en tireront avec un 65-70/35-30 avec des FR qui se féliciteront d'avoir "gagné".( (*) clé qui n'est déjà pas si normale que ça étant donné qu'elle compte 50/50 pour les bruxellois alors qu'à Bxl c'est plutôt 15%Fl/85%fr mais sur +/- 1,5 millions de personnes, ça chiffre)

  • Posté par Carton François, vendredi 18 décembre 2020, 12:56

    Je suis d'accord avec vous : ces clés de répartitions doivent être revue. Elles datent des années 60 et ne reflètent plus l'évolution démographique du pays. Aux dernières nouvelles, les flamands seraient environ 54-56% (chiffres basés sur les déclarations fiscales) : UNE FAIBLE MAJORITE !! ... qui se vit, se voit et EXIGE comme une écrasante majorité. Il est temps que les politiques et les médias re-cadrent cette image flamande trop souvent partagée par les francophones. En supposant que la différence avec la clé officielle de 60/40 soit de 5% : à combien de milliards d'€ se monte ce transfert S-N ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs