Accueil Économie

Pierre Moscovici, scandalisé par les Panama Papers: «Il faut à tout prix une liste noire commune»

Le commissaire européen chargé des Affaires économiques et monétaires et des questions fiscales fait le point sur les mesures européennes en matière de lutte contre l’évasion.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C es révélations relatives aux Panama Papers m’ont scandalisé. Je ne sais pas dans quelle mesure certains de ces agissements transgressent la loi, toujours est-il qu’ils sont immoraux et éthiquement inacceptables. Ces révélations sont dangereuses, car elles risquent d’alimenter le populisme, surtout si nous n’agissons pas rapidement de manière incisive. D’un point de vue politique, en revanche, elles tombent à point nommé puisqu’elles démontrent notre engagement à poursuivre la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. » Le commissaire européen chargé des Affaires économiques et monétaires et des questions fiscales, Pierre Moscovici, fait le point sur les mesures européennes en matière de lutte contre l’évasion et exhorte les Etats membres à approuver « dans son intégralité » la proposition de directive que la Commission a entérinée en janvier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Alexandre Mondt, jeudi 7 avril 2016, 10:10

    Il est "outragé" et scandalisé par les révélations. Tiens donc, avec Juncker comme président. On respecte les gens "biens" et on chie sur ceux qui paient ds impôts. Mais "le système", comme il dit, n'est pas corrompu. non, non!!! Organisons-nous pour réclamer le remboursement de la partie de nos impôts qui a été utilisée pour alimenter cet incivisme massif Et cette partie-là, elle n'est pas insignifiante....

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs