Accueil Opinions Chroniques

La chronique «Déjà vu»: La (re)conquête de l’Ouest des Amérindiens

Après le club de football américain des « Redskins », c’est la franchise de baseball des « Indians » qui a décidé de changer de nom. Un « effet George Floyd » que ne goûte guère Donald Trump.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

Imaginerait-on que des équipes sportives portent des noms aussi péjoratifs que “Negroes”, “Chinks” ou “Japs”, utilisés naguère pour désigner les Noirs, les Chinois ou Japonais ? Or, à Cleveland, jouent les “Indians”  ; à Atlanta, les “Braves”  ; à San Antonio, les “Chiefs”  ; à Washington, les “Redskins”… Nous aussi, nous sommes pourtant un peuple, comme n’importe quel peuple. Historiquement, nous sommes même le premier peuple de ce pays ! »

Cette remarque pleine de dépit et de lassitude, c’est un certain Ernie LaPointe, arrière-petit-fils du légendaire Sitting Bull, qui nous l’a glissée en juin 2019, au détour d’une conversation à bâtons rompus autour de son livre, Sitting Bull, sa vie, son héritage, que Flammarion venait de traduire en français.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Preyat Christian, samedi 19 décembre 2020, 10:45

    Un pays fondé par un génocide, avec pour idoles l'argent et les armes et une suprématie de race est vraiment un désastre pour la planète surtout quand son importance économique est considérée par les spectateurs étrangers (sans beaucoup de cervelle) comme un modèle à suivre : "le rêve américain" c'est plutôt cauchemardesque; il n'y a plus grand chose à espérer de ces cow-boys, sauf à accélérer le sprint vers l'abime !

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 17 décembre 2020, 15:43

    Tous ces changements de noms ne reflètent pas spécialement une nouvel esprit de tolérance. Tout comme le "projet 1619", c'est aussi une volonté de se re-approprier l'histoiore en fonction d'un système de valeurs pas nécessairement partagées de façon démocratique. 'If you need to control people's thoughts, begin with coommmandeering their words". Quant à appeler Mme Warren Pocahontas, c'était de l'ironie pas une insulte. Mme Warren a été contrainte d'ailleurs de faire un test d'ADN qui a montré qu'elle n'était pas plus indienne que n'importe quel américain moyen. Il semblerait que sa prétention malhonnête à une ascendance indienne ait pu lui servir de passe-droit par discrimination positive tout au long de sa carrière. Un peu d'ironie n'était donc pas hors de propos.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs