Accueil La Une Belgique

Jean Nève (CSS): «La santé mentale n’a pas eu l’attention qu’elle méritait»

Président du Conseil supérieur de la santé, Jean Nève était présent lors de la commission d’enquête parlementaire. L’occasion pour lui de faire part des manquements dont a fait preuve le gouvernement dans le domaine de la santé mentale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Trois mois seulement après le début de la crise, le groupe santé mentale du Conseil supérieur de la santé (CSS) avait rendu un rapport d’une cinquantaine de pages aux autorités pour dénoncer les lourdes conséquences de l’épidémie sur la santé mentale des Belges.

Que contenait ce rapport ?

Des recommandations concrètes faites sur base de données scientifiques. Aussi bien à destination des autorités que des prestataires de soins de santé (médecins, psychologues, psychiatres). Parmi ces recommandations figurent notamment l’importance de bien communiquer les règles sanitaires, la nécessité de faciliter l’élargissement et le renforcement des soins de santé mentale, et la réflexion autour du processus de deuil.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs