Vaccins: des infos confidentielles dévoilées par la secrétaire d’Etat au budget? La N-VA réclame des éclaircissements

Eva De Bleeker, secrétaire d’Etat au Budget (Open VLD)
Eva De Bleeker, secrétaire d’Etat au Budget (Open VLD) - Photo News

Le chef de groupe N-VA Peter De Roover demande des explications du gouvernement à propos d’un tweet de la secrétaire d’Etat au Budget Eva De Bleeker (Open Vld) et a réclamé son retour en séance plénière jeudi soir, alors que les débats budgétaires venaient de se terminer. M. De Roover veut savoir si la secrétaire d’État a violé les règles de confidentialité avec son message.

Lors du débat budgétaire qui a duré plus de 30 heures, de longs échanges ont eu lieu sur les moyens que le gouvernement a prévus pour l’achat des vaccins contre le coronavirus. La secrétaire d’État Eva De Bleeker a précisé que l’argent était bien provisionné.

Fournisseurs, nombre de doses et prix

Jeudi après-midi, pour étayer son propos, elle a publié sur Twitter un tableau détaillant les montants vaccin par vaccin… avant de le supprimer. Il y était indiqué les noms des fournisseurs, le nombre de doses ainsi que les prix.

Lors du débat budgétaire thématique sur la santé, Peter De Roover a demandé des explications au ministre Frank Vandenbroucke. Celui-ci a refusé de s’exprimer au nom de sa collègue, ajoutant qu’il n’avait pas l’habitude de communiquer en détail sur les contrats négociés avec la Commission européenne.

Trop de transparence ?

Le cabinet De Bleeker rappelle jeudi soir à l’agence Belga que le débat sur les moyens budgétaires consacrés aux vaccins se poursuit sur les réseaux sociaux, malgré les précisions de la secrétaire d’Etat. Son équipe de communication souhaitait dès lors apporter de la transparence, mais s’est montrée un peu trop transparente au regard des règles européennes. Elle a donc supprimé assez rapidement le tweet en question.

La présidente de la Chambre Eliane Tillieux a par la suite indiqué que la secrétaire d’Etat était en route pour venir s’expliquer à la Chambre dans la soirée. En l’attendant, les députés poursuivent l’examen des cinq projets ou propositions de loi figurant encore à l’ordre du jour.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous