Accueil L’archive

7 avril 2000 : «Au Rwanda, Verhofstadt reconnaît la faute des Belges»

Six ans après, la Belgique revient à Kigali. Le Premier ministre s'incline et s'engage à faire juger les génocidaires abrités chez nous.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Trois ministres, les familles des Casques bleus, plusieurs dizaines de journalistes: la Belgique est revenue en force au Rwanda à l'occasion du sixième anniversaire du génocide.

Depuis 1994, lorsqu'en trois mois près d'un million de citoyens tutsis et hutus de l'opposition furent emportés par le génocide, Kigali attendait que les Belges, qui avaient abandonné le Rwanda à ses bourreaux, reviennent. Pour pleurer leurs morts, pour marquer leur solidarité, pour jeter les balises d'un avenir commun. Malgré les Cassandre qui ont déconseillé le voyage jusqu'en dernière minute, le Premier ministre, Guy Verhofstadt, les ministres des Affaires étrangères, Louis Michel,et de la Défense, André Flahaut, sont arrivés jeudi au Rwanda, en compagnie d'une délégation de plusieurs dizaines de personnes qui prendront place au premier rang de la cérémonie de commémoration du génocide.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en L’archive

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs