Accueil Économie

Victoire pour le fisc américain

Pfizer et Allergan renonçent à leur mariage à 160 milliards de dollars

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

C’était l’une des plus grosses fusions de toute l’histoire économique mais aussi l’une des plus grandes opérations d’évitement fiscal jamais réalisées par une entreprise américaine. Elle ne verra finalement jamais le jour. Ce mercredi, le géant américain de la pharmacie Pfizer a annoncé qu’il renonçait à sa fusion à 160 milliards de dollars avec Allergan (Irlande) vu « les actions annoncées par le département du Trésor américain le 4 avril qui constituent aux yeux des deux entreprises un changement fiscal défavorable dans le cadre de leur accord ».

C’est une victoire pour l’administration Obama qui avait vu dans cette énième opération de « tax inversion » un véritable affront. Ce l’est d’autant plus dans un contexte général de dénonciation des pratiques d’optimisation fiscale, dans le sillage du scandale des Panama Papers.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs