Accueil Société

Coronavirus: la police arrête plusieurs lockdown party

Une de ces fêtes avait lieu à l’arrière d’une concession automobile qui venait d’ouvrir, a indiqué le parquet du Luxembourg.

Temps de lecture: 2 min

La police a mis fin à une lockdown party enfreignant les règles de lutte contre la pandémie de coronavirus, jeudi vers 19h00 à Libramont. La fête avait lieu à l’arrière d’une concession automobile qui vient d’ouvrir, a indiqué le parquet du Luxembourg.

Selon les premières informations, entre 50 et 100 personnes y étaient rassemblées. Les policiers en ont dénombré une quarantaine mais certains participants avaient pris la fuite.

Les gérants de la concession automobile ont expliqué qu’ils avaient décidé d’offrir un verre aux employés de plusieurs garages de la région au terme d’une journée de formation. Du matériel informatique et des GSM ont été saisis.

L’enquête de la police se poursuit afin de récolter des éléments de preuve et de préciser le scénario de cette fête clandestine, précise le parquet.

8 adultes verbalisés dans le Hainaut

La police des Hauts-Pays est intervenue dans la nuit du 15 décembre pour une lockdown party organisée dans une habitation de l’entité de Hensies (province de Hainaut). Huit jeunes adultes ont écopé d’une amende administrative de 250 euros chacun, a indiqué la zone de police.

La police a été avertie, mardi vers 22h00, de la tenue d’une fête clandestine dans une habitation de l’entité. Une patrouille s’est rendue sur place et a rapidement constaté la présence de plusieurs véhicules stationnés devant l’habitation concernée. Les vérifications des policiers ont révélé que les propriétaires n’étaient pas des habitants du quartier.

Huit jeunes adultes étaient en train de faire la fête dans la maison sans distanciation sociale ni port du masque. Chacun d’entre eux a reçu une amende de 250 euros pour non-respect des mesures sanitaires.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Eric Gillot, vendredi 18 décembre 2020, 18:47

    Si les délateurs recevaient 100 € par dénonciation réussie, le système fonctionnerait, comme on dit ici, « volle gas ». On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre...

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 18 décembre 2020, 15:03

    Ce n’est pas 750 maintenant ?

  • Posté par Boulanger Francis, vendredi 18 décembre 2020, 14:07

    La délation a encore de beaux jours devant elle...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 18 décembre 2020, 14:06

    Tiens? L'augmentation du montant des amendes n'est pas encore d'application?

  • Posté par Boulanger Francis, vendredi 18 décembre 2020, 14:08

    Si, mais pas d'application dans ce cas!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko