Accueil Société

Le Comité de concertation en cours: «Les chiffres ne sont pas aussi bons qu’on l’avait espéré»

Le nombre de contaminations quotidiennes continue à augmenter rapidement. Le Comité de concertation de ce vendredi devrait surtout se concentrer sur le respect des mesures actuellement en vigueur pour endiguer l’épidémie.

Temps de lecture: 2 min

Ce vendredi après-midi, le Comité de concertation se réunit à nouveau pour discuter de l’approche pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Selon le Premier ministre, la possibilité d’un certain assouplissement semble hors de question.

« Je pense qu’on peut constater que les demandes d’assouplissement ne sont plus sur la table, les chiffres ont bien baissé mais pas suffisamment. Vendredi on fera une analyse des chiffres mais des assouplissements ne sont pas soutenables » a-t-il expliqué mardi sur RTL-TVI.

Alors qu’il y a encore une semaine certains demandaient des assouplissements, les propositions allant dans ce sens sont déjà oubliées. Désormais, il est plutôt question de maintien, voire de durcissement des mesures.

Les différents ministres n’ont guère fait de commentaires à leur arrivée. La vice-Première ministre MR, Sophie Wilmès, et le vice-Premier ministre Ecolo, Georges Gilkinet, ont insisté sur l’unité que devait afficher le monde politique.

À lire aussi Coronavirus: le Comité de concertation entend faire respecter strictement les mesures sanitaires

« Il faut que l’on se rassemble et que l’on prenne les bonnes décisions dans l’intérêt général », a souligné Mme Wilmès.

« Plus que jamais, nous devons être unis face au virus. Les chiffres ne sont pas aussi bons qu’on l’avait espéré. En tant que responsables politiques, nous devons montrer l’exemple de l’unité », a dit M. Gilkinet.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par RC Peeters, vendredi 18 décembre 2020, 17:50

    Tous les chiffres sont à la baisse, sauf les positifs PCR fausse contamination, Le test PCR "ne permet pas de déterminer, au-delà de tout doute raisonnable, qu'un résultat positif correspond, en fait, à l'infection d'une personne par le virus SRAS-CoV-2", a déclaré la Cour d'appel de Lisbonne. Prendre des décisions sur la base des tests PCR n'est pas raisonnable!

  • Posté par Raspe Eric, samedi 19 décembre 2020, 0:07

    Faux, un test PCR positif indique sans aucun doute que le génome du virus se trouve dans vos voies respiratoires. Ce qui ne veut pas dire que vous êtes déjà ou encore contagieux. Le juges de la Cour d'appel du Portugal, qui ne sont pas des scientifiques, réfutent le lien entre PCR positive et infectivité. Ils oublient dans leur jugement que ce lien existe dans une fourchette de temps bien définie connue des spécialistes en biologie clinique. Dans ces limites prendre une décision sur base des tests PCR est tout à fait raisonnable. Mais vous préférez croire en la propagandes de la clique à raoult. Et en plus vous transmettez cette mauvaise parole.

  • Posté par Coulon Michel, vendredi 18 décembre 2020, 17:02

    pour moi c'est clair et cousu de fil blanc: voici la "stratégie" de ces messieurs etape 1: on constate que les mesures actuelles ne suffisent pas pour faire baisser l'épidémie. (c'est relativement clair!) étape2: on convient des mesures supplémentaires (refermeture des commerces non essentiels,,etc...) a prévoir mais on n'annonce rien de neuf pour l'instant etape 3: on annonce de façon tonitruante des controles et des sanctions contre les vacanciers et les hollandais etape 4: dans 2 semaines on annonce "avec regret" les nouvelles mesures rendues nécessaires par le comportement inadéquat des vacanciers et des hollandais cqfd la messe est dite!!!

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 18 décembre 2020, 16:06

    Le jour où les politiques envisagent de donner l'exemple est-il advenu ???? Pour combien de temps ???? Combien de jours, combien d'heures sépareront l'annonce des décisions du "Comité de Concertation" et les prises de paroles individuelles pour dire qu'il faudrait - faudra - fallait - faire "autre chose" ?????

Aussi en Société

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko