Accueil Sports Autres sports

Nina Derwael: «Je serai plus forte aux Jeux en 2021 que je l’aurais été en 2020»

Confinée après avoir été contrôlée positive au covid, Nina Derwael voit arriver l’année olympique avec soulagement et confiance.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En temps normal, on l’aurait sans doute retrouvée sur le podium du référendum de la Sportive de l’année, ce vendredi, où, qui sait ?, elle aurait célébré son titre olympique tant attendu aux barres asymétriques. Rien de tout ça, pourtant, à la fin de cette maudite année 2020. Nina Derwael n’a eu, depuis octobre 2019, aucune compétition à se mettre sous la dent, à commencer par les JO de Tokyo, reportés à 2021, et elle a entamé pour la troisième fois – les deux premières préventivement – une période de quarantaine après avoir été contrôlée positive au covid dans la foulée de son compagnon, le footballeur du FC Malines Siemen Voet…

« Je ne me plains pas », rassure-t-elle. « J’ai un peu mal de tête, mais, pour le reste, ça va ! En attendant de reprendre l’entraînement le 27 décembre, j’étudie, je lis et je me branche sur Netflix. J’ai aussi jeté un œil sur les championnats d’Europe qui se disputent actuellement en Turquie. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs