Accueil Monde Europe

Nouvelle souche du coronavirus: l’OMS appelle les pays d’Europe à «renforcer leurs contrôles»

Des cas d’infection à cette variante du coronavirus ont été rapportés dans d’autres pays que la Royaume-Uni.

Temps de lecture: 3 min

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle ses membres en Europe à « renforcer leurs contrôles » du fait de la nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni, a indiqué dimanche sa branche européenne à l’AFP.

Hors du territoire britannique, une poignée de cas ont été rapportés au Danemark (9), ainsi qu’un cas aux Pays-Bas et en Australie selon l’OMS, qui recommande à ses membres au niveau mondial « d’accroître leurs (capacités de) séquençage » du virus avant d’en savoir plus sur les risques posés par la variante, a indiqué une porte-parole.

Suspension des vols en provenance du Royaume-Uni

Plusieurs pays européens, dont la Belgique, ont décidé dimanche de suspendre tous les vols en provenance du Royaume-Uni après la découverte de cette nouvelle variante « hors de contrôle ».

Selon l’OMS, outre « des signes préliminaires que la variante pourrait être plus contagieuse », la variante « pourrait aussi affecter l’efficacité de certaines méthodes de diagnostic », là aussi selon « des informations préliminaires ».

Il n’y a en revanche « aucune preuve d’un changement de la gravité de la maladie », même si ce point fait aussi l’objet de recherches.

L’OMS donnera plus d’informations dès qu’elle aura « une vision plus claire des caractéristiques de cette variante », a indiqué une porte-parole de l’OMS Europe interrogée par l’AFP.

« À travers l’Europe, où la transmission est élevée et étendue, les pays doivent renforcer leurs procédures de contrôle et de prévention », a souligné l’organisation onusienne.

Au niveau mondial, l’OMS recommande « à tous les pays d’accroître leurs capacités de séquençage du virus Sars-Cov-2 quand c’est possible et de partager les données au niveau international, notamment si les mêmes mutations problématiques sont identifiées ».

Outre les trois pays ayant repéré sur leur sol la souche venue du Royaume-Uni, « plusieurs autres pays ont signalé à l’OMS d’autres variantes qui portent certains des changements génétiques de la variante britannique », notamment une mutation dite « N501Y ».

L’Afrique du Sud, qui a également signalé une variante problématique vendredi, considère que cette mutation « N501Y » est à l’origine d’un plus grand nombre de contagions.

Le pays « mène des recherches supplémentaires pour mieux comprendre le lien », souligne l’OMS.

Les membres du « gratin européen » se consultent

Emmanuel Macron, Angela Merkel, Ursula Von der Leyen et Charles Michel ont échangé dimanche pour évoquer cette nouvelle variante du coronavirus circulant au Royaume-Uni et qui a conduit plusieurs pays européens à suspendre leurs vols, a indiqué l’Elysée.

Les dirigeants français et allemand, la présidente de la Commission européenne et le président du Conseil européen se sont consultés, alors que les Pays-Bas, la Belgique et l’Italie ont annoncé la suspension des vols et des trains avec le Royaume-Uni.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, dimanche 20 décembre 2020, 18:12

    Avec le Brexit, le Royaume-Uni sera de toute façon isolé...Ce sera l'occasion de fermer complètement les frontières.

  • Posté par Linard Robert, dimanche 20 décembre 2020, 15:44

    Encore un bon moyen pour nous pourrir la vie. Ils feraient mieux de s'interesser à l'étude américaine qui a permis de déterminer le profil des patients qui font des covids graves. Si elle est confirmée il devrait tester tout le monde pour mettre en isolement les profils à risque.

  • Posté par Poullet Albert, dimanche 20 décembre 2020, 15:25

    "Le Royaume-Uni"

  • Posté par Bauduin Dominique, dimanche 20 décembre 2020, 14:59

    Ca sent la panique à bord...

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une