Accueil Économie

Inculpations pour Chodiev & Co

Achat suspect pour l'ex-Premier ministre kazakh

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Les anciens partenaires de Tractebel au Kazakhstan, MM. Patokh Chodiev (naturalisé belge), Alexandre Mach -kevich (russe) et Alijan Ibragimov (kazakh), ont tous trois été inculpés par courrier ce 31 mai par la justice bruxelloise dans le cadre d'un dossier de blanchiment. Révélée par notre journal le 28 décembre 1999 dans le cadre du «Kazakhgate», l'opération de blanchiment poursuivie par la justice belge porte sur l'acquisition dans des circonstances troubles d'un bien immeuble par le truchement de deux sociétés de droit belge, Ina Invest et Belital Development. Ces sociétés avaient elles-mêmes reçu leurs fonds de la société néerlandaise Food and Leisure. Plus en amont, l'argent transitait par une société des Antilles néerlandaises, Lostona.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs